26.6.04

La bonne blague :(

Dominique de Villepin déclare, sans sourciller :
Derrière chaque joint, il y a un lien avec une activité mafieuse ou terroriste.

Et derrière chaque politic-h-ien que se cache-t-il ??

La pire des organisations mafieuses : l'Etat

Allez, ils repasseront pour la leçon !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger Jerome Morrow a écrit...
tu as entièrement raison. Seulement Villepin a aussi raison : la vente de psychotropes non autorisés par la loi entraine sa récuppération par des organisations criminelles. Ainsi, grace à la prohibition, une activité à priori pacifique se lie, à des réseaux d'agissements criminels (vols, proxénétismes, racket...). Villepin devrait pourtant regarder l'exemple Hollandais. La seule activité criminelle liée à la drogue est dûe à la prohibition, faisant de l'échange de psychotropes non autorisé par la loi une zone de non droit pour les citoyens.
à 3:17 PM
 
Blogger Claire a écrit...
Il est faux de dire que cela provient exclusivement des mafias, la France est le 2ème producteur € de cannabis, c'est une herbe qui pousse très bien.

Non seulement de nbx consommateurs en font pousser, mais aussi en achètent à des producteurs "honnetes" ou en font passer de Hollande.

Il ne faut surtout pas laisser croire que le marché de la drogue n'est que le fait des "méchants", ils l'ont investi, car il y a prohibition et peu de producteur prets à prendre les risques, mais il reste bcp de producteurs non terroristes.
à 4:54 PM
 
Blogger Colonel Angus a écrit...
J'aime ce gouvernement qui culpabilise tout le monde en permanence. Il n'y a pas à réfléchir on est tous coupables tous en même temps. Que ce soit sur les routes, pendant l'été, avec les médicaments, avec le tabac...
à 7:43 PM
 
Blogger pourceau d'Epicure a écrit...
Non non, ils ne culpabilisent pas tout le monde. Ils ne se sont jamais sentis responsables, eux !
à 8:05 PM
 
Blogger Jerome Morrow a écrit...
Claire, je suis d'accord seulement avec toi en ce qui concerne le canabis : c'est aisément cultivable et "manufacturable" par un particulier labda. Cependant, tous les psychotropes ne sont pas aussi facile à produire, certains demandent un haut niveau de connaissance (en chimie) et une infrastructures conséquente, bref, certain sont purement analogues à des médicaments de pharmacie (dont certains sont des psychotropes légaux). Etant donné :
- la complexité de production necessitant une activité régulière dans une infastructure technique disponible.
- le rapport d'échange non couvert par un recourt judiciaire disponible en cas de non respect d'une parties prenantes (donc abscence de contrat de vente juridiquement parlant).

J'estime que la production, la diffusion et l'importation/exportation de drogues sont logiquement sous contrôle d'organisations criminelles déjà installées ...
à 2:46 AM
 
Blogger Octavius a écrit...
En agissant de la sorte, l'Etat se présente en quelque sorte comme le rempart face à une certaine forme de décadence et à la criminalité.
Bien sûr, l'offre crée alors son propre besoin. L'Etat crée une condition idéale pour la création d'une nouvelle mafia concurrente à combattre.
La plupart des drogues ne seraient pas rentables si elles étaient légales (personnellement, je ne goûterais pas à l'héroïne même si elle était légale) Par contre, une fois prohibée, ce genre de produit devient hyper rentable et ce qui est financé alors n'est pas le produit mais le réseau de distribution (et après ça, l'Etat prétend lutter contre les marges arrières et autres sortes de marges de distributeurs)

Mais, que voulez-vous, pour lutter contre la drogue, il faut des moyens (et en plus, on parle alors du rôle régalien de l'Etat...) donc des impôts... L'Etat se justifie comme il peut !
à 6:23 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil