30.6.04

Message d'espoir

Mon lycée était privé et catholique de droite, de ce fait j'ai pu éviter la propagande marxiste de l'EN. A la place j'ai eu un prof d'histoire-géo keynésien : "Au lieu de donner des allocations aux chômeurs, on pourrait les utiliser pour reconstruire des routes ou creuser des trous, au moins ça ferait revenir la croissance", ou encore "si on payait beaucoup plus cher nos élus, on éviterait la corruption", en terminale il a été remplacé par une nostalgique de l'ambiance soviétique "la vie en Allemagne de l'Est était dure mais il y avait plus de solidarité, quand les ouvriers avaient fini leur travail ils se retrouvaient au café, aujourd'hui c'est fini."

De temps en temps je vois à la télévision d'Etat des reportages sur la vie après le communisme. Un vieux parle de sa vie : "Avant, j'avais une retraite de 1200€, aujourd'hui avec le capitalisme je n'ai plus droit qu'à 900€, la vie est plus dure". A chaque fois je prie pour qu'il ajoute "Bon, y avait les goulags, mais au moins j'avais plus d'argent."

A toutes ces personnes et aux autres nostalgiques de l'étoile rouge je dis n'ayez pas peur, ce temps reviendra. D'ailleurs, il arrive très bientôt.

Notre ministre de l'Emploi, du Travail et de la Cohésion sociale a décidé de redonner un coup de chaud à la machine avec son plan national de cohésion sociale.

Il faut tout d'abord noter qu'il s'étend après la fin logique de son mandat. Au cas où, on a jamais assez de patates chaudes à refiler au gouvernement suivant.

Je ne vais pas reprendre dans les détails, Le Monde le fait très bien pour moi. Globalement on peut en retenir que les chômeurs seront mieux surveillés, avec un seul dossier pour suivre leur parcours.
Les entreprises de plus de 100 personnes peuvent se réjouir, on leur a concocté un plan : "Un objectif de 2 % d'apprentis est assigné aux entreprises de plus de 100 personnes."
Bien sûr le DAL n'est pas oublié puisque après avoir bloqué le marché du logement, l'état va le relancer avec la construction de 500 000 logements sociaux. Mais comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, les logements privés seront aussi contrôlés, réquisitionnés. Les promoteurs immobiliers ? Boulot inutile, l'état est là.

Enfin, pour placer quelques amis sans emplois une nouvelle Haute Autorité sera créée en 2005, son nom ? La Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité, je salive déjà en pensant à son action.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

4 commentaires

Blogger n°3 a écrit...
"Avant, j'avais une retraite de 1200€, aujourd'hui avec le capitalisme je n'ai plus droit qu'à 900€, la vie est plus dure"

Cette remarque est complètement débile : c'est sans tenir compte du prix réel. Il avait 1200e, mais seul lui était vendu un petit bout de pain à 2000e !

La grand-mère d'un ami qui habite St Petersbourg essayait de m'expliquer qu'"avant c'était mieux", et me donnait pour exemple le prix des matriochkas : elle m'en montre une énorme, mais très laide et mal taillée, et me dit qu'elle l'a acheté seulement 2000 roubles(à l'époque de cette discussion, 1000 roubles = 1 franc), puis elle désigne la mienne, une toute jolie bien vernie toute mimi (oui, un truc pour touriste ET ALORS ?!) et me rappelle que je l'ai payé 20 fois plus cher...

C'est sans compter que le rouble de son époque à elle était surévalué, 20 fois plus minimum !

Interloqué par les propos de sa babouchka, mon ami s'empresse de m'expliquer que pendant tout le temps du communisme qu'il a connu, leur petit appart' était meublé de cette seule matriochka, d'un jeu d'échec, d'une table et de quatre chaises.

De m'expliquer que malgré les propos de sa grand-mère, cette dernière aurait bien donné son énorme matriochka contre quelques sucres moins de dix ans en arrière.

De m'expliquer que lui, qui a (sur)vécut pendant le communisme, applaudissait le monde nouveau et ne comprenait pas sa grand-mère.

De me faire prendre conscience que si c'était encore le communisme, je ne pourrais même pas être là avec eux (et indirectement les faire profiter de mes devises par ex).

Que certains présentent le régime stalinien comme une trahison du communisme (pour défendre le "vrai" communisme généralement), pourquoi pas. Mais vanter ce même régime pour défendre le "communisme" (mais alors lequel ?) est une insulte à tous ceux qui sont morts au goulag, exploités par une classe qui se reposait sur leur esclavage en attendant la chute du système. C'est comme ces italiens qui évoquent avec regret Mussolini : "au moins, avant, il y avait du travail pour tous, on construisait des ponts" etc.

Quand on pense que désormais dire à une tarlouze qu'il est une tarlouze nous fait risquer la prison ou 35000 e d'amende, ce genre de propos de communiste de mes deux devrait être condamné au lynchage.
à 11:10 PM
 
Blogger universalite a écrit...
rien de debil dans ce petit peysage de "noix de cocos psychologique" de la "liberte"... dans le systeme liberal nous avons moins de droits c'est evident... la devalorisation de la monnaie, touche TOUT: """"la baisse d'un revenu et la hausse d'un prix"""" PRINCIPALEMENT.
si vous ne l'avez pas compris... faites des etudes de gestion (vrais pas de ceux que les capitalistes nous donnent dans leurs universites privees.

dans un systeme communiste:
1- les enfants dés qu'ils terminnent l'ecole ont un travail (par repartition et conformement a leur preparation) dans quel pays liberal avez vous vu cela?
2- dans les maisons l'égalite des individus etait evidente, ils habitait ensemble les ouvriers avec leurs superieurs: directeurs, colonels etc. dans quel pays liberal avez vous vu deja cela?
3- tous s'pprovisionnait de mêmes magasins, indiffement de gd surface ou marche de legumes. dans quel pays liberal avez vous deja vu cela?
ETC. ETC.
Ehhei, cheres amies, chers amis, il faut vivre les deux systemes pour comprendre la difference, et il faut perdre qqchs ou qqn pour reconnaitre ses qualites.

je l'accord: le droit a l'expression etait "frustrant" dans un systeme communiste.
et dans le notre: tu as le droit de tout dire; personne ne t'ecoute, et ta parole n'a pas de valeur, en plus tu es exclus... ei ALORS??????

encore une chose: le communisme n'a JAMAIS EXISTE
à 12:26 PM
 
Blogger universalite a écrit...
rien de debil dans ce petit peysage de "noix de cocos psychologique" de la "liberte"... dans le systeme liberal nous avons moins de droits c'est evident... la devalorisation de la monnaie, touche TOUT: """"la baisse d'un revenu et la hausse d'un prix"""" PRINCIPALEMENT.
si vous ne l'avez pas compris... faites des etudes de gestion (vrais pas de ceux que les capitalistes nous donnent dans leurs universites privees.

dans un systeme communiste:
1- les enfants dés qu'ils terminnent l'ecole ont un travail (par repartition et conformement a leur preparation) dans quel pays liberal avez vous vu cela?
2- dans les maisons l'égalite des individus etait evidente, ils habitait ensemble les ouvriers avec leurs superieurs: directeurs, colonels etc. dans quel pays liberal avez vous vu deja cela?
3- tous s'pprovisionnait de mêmes magasins, indiffement de gd surface ou marche de legumes. dans quel pays liberal avez vous deja vu cela?
ETC. ETC.
Ehhei, cheres amies, chers amis, il faut vivre les deux systemes pour comprendre la difference, et il faut perdre qqchs ou qqn pour reconnaitre ses qualites.

je l'accord: le droit a l'expression etait "frustrant" dans un systeme communiste.
et dans le notre: tu as le droit de tout dire; personne ne t'ecoute, et ta parole n'a pas de valeur, en plus tu es exclus... ei ALORS??????

le communisme n'a JAMAIS EXISTE
à 12:29 PM
 
Blogger universalite a écrit...
encore une chose:
les prix reels des produits n'existent pas nonplus, sur nul marche.(en realite une bouteille de vin de 1.83euros, coute 0.50 euros-bouteille vide, le bouchon coute 1.05 euros et le vin coute 0.27 euros, jugez par vous même l'ordre des valeurs).
la liberte des prix est la, depuis que Chiraque a ete elu au pouvoir(au debut etait communiste=etonnant n'est ce pas? comment on peut changer d'optique de vie).

et Bush comment pronne la liberte et la democratie et il fait la guerre , tout simplement, en tuent des gens innocents.(crime contre l'humanite??? genocide ou non???)

si la liberte veut dire : ne pas avoir du travail, ne pas avoir de quoi vivre, la guerre, etre tue pour des caprices et injustices, des asoifes de pouvoir et de richesses, je souhait un retour du (dit) communisme. et cette fois si : du vrais.

egalite, fraternite, liberte, laicïte(particulier au communisme).
à 12:42 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil