19.8.04

L'offre et la demande

Mercredi soir, une cinquantaine de producteurs de fruits et légumes s'attaquaient à une centrale d'achats d'Intermarché, détruisant la marchandise pour une valeur de 300 000 €. Ils entendaient ainsi montrer leur mécontentement face à la baisse des prix de leur production. Une caméra de France 3 était sur les lieux. Explication d'un participant : les stocks une fois détruits, les (méchants) distributeurs seront obligés d'acheter aux (gentils) agriculteurs, qui pourront ainsi augmenter les prix (et ainsi rétablir la justice sociale). Astucieux !

Pendants que nos agriculteurs font appel à l'Etat pour plus de protectionnisme qui permettrait de sauver des emplois, il existe des pays qui attendent toujours une vraie mondialisation des échanges des produits agricoles, pour pouvoir exporter ce qu'ils savent produire mieux que nous. Le consommateur ne saurait s'en plaindre, tant il est cher de goûter aux fruits et légumes frais ces temps-ci. Bastiat en son temps avait montré que le protectionnisme ne profite réellement qu'à quelques uns en dépit de ce que les voyous sans scrupules voudraient faire croire à tout le monde.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger Claire a écrit...
exactement !

Mon cher et tendre Ivoirien a bondi devant son écran télé qd il a vu toute cette nourriture détruite, alors que ses compatriotes n'ont aps de quoi se nourrir..

Dire que les poulets africains ont du gout et sont elevés en pleine nature.. et dire que nos impots financent une agriculture déguelasse irrespectueuse de l'animal..
à 12:59 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil