7.10.06

Les apparatchiks ont peur

Les voies d'Internet sont insondables; la sympathie qu' Alain Destexhe inspire à l'équipe de CPS l'a poussée à s'intéresser de plus près à Auderghem, la commune où il se présente. Petit à petit, nous avons découvert que cette municipalité d'apparence tranquille est gangrénée par les mêmes maux que Liège ou Charleroi.

Nous n'avons pas hélas les contacts et les moyens nécessaires pour faire remonter de belles grosses affaires du type de celles qui font le quotidien du sud du pays, mais quelques petits billets moqueurs ont attiré l'attention de la garde rapprochée du bourguemaître et surtout des e-mails de lecteurs avec des informations sur la vie quotidienne dans la commune, que nous avons fidèlement répercutées après vérification. Nous avons découvert que clientélisme (le logement social est rempli des créatures du bourgemaître, comme le démontre l'ubiquité des affiches amarantes dans les quartiers concernés), conflits d'intérêts (apparatchiks du genre Henri Horny logés dans des habitations appartenant à la commune, attribution des dossiers judiciaires du CPAS à une avocate se trouvant être la femme du bourguemaître), utilisation de la police contre l'opposition (incidents avec les remorques de campagne ou lors d'événements organisés dans la commune), manipulations diverses (voir l'incident ridicule du blog "élections Auderghem 2006", d'abord présenté comme neutre mais en réalité animé par le parti au pouvoir) et, la nervosité grandissant, violences font désormais partie du quotidien politique d'Auderghem. Ces petits incidents, qui séparément ne signifient pas grand chose, prennent ensemble une signification bien plus inquiétante. Et Auderghem n'est probablement qu'un exemple parmi d'autres.

Visiblement, nous faisons peur. Le ton hystérique du dernier billet du cyber-courtisan du bourguemaître, ainsi que le fait que tous les blogs qu'il gère pour son patron aient effacé et fermé les commentaires, est à cet égard éloquent. C'est que hors les accusations de complot (CPS et les autres blogs qui examinent Auderghem de manière critique seraient pilotés par Destexhe) et, évidemment, de fascisme, les prébendaires amarantes n'ont pas grand chose à dire, pas plus d'ailleurs que leurs collègues dans d'autres partis.

Comme nous, ils savent que le pouvoir est fragile. Beaucoup de bloggueurs belges et surtout bruxellois, que les lecteurs de CPS connaissent bien, ont tâché de mettre nos maîtres à nu; le monde politique s'en aperçoit d'ailleurs et il y a fort à parier qu'il essaiera dans un futur proche d'abattre cette parole libre. Certains ont d'ailleurs déjà essayé. A chacun d'en tirer les conclusions qui s'imposent. En attendant, merci au courageux Mehmet, à Prométhée, à Pierre-Yves, à Thierry, à Frédéric Jottrand, à Climax et à tous les autres. Le combat ne fait que commencer !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger climax a écrit...
Me voilà évoqué en fort agréable compagnie ! Merci à toi ;-) !
à 9:44 PM
 
Blogger libergold a écrit...
Tout cela prouve que l'augmentation du nombre de blogs libres, libéraux et libertariens sert à quelque chose.

C'est la tâche des bloggers de continuer à taper sur les mêmes clous sans haine mais avec convition pour ouvrir les yeux d'un maximum de monde.

Bravo en tous cas à CPS pour cet excellent blog et croisons tous les doigts pour que dimanche les choses commencent à changer.
à 10:28 PM
 
Blogger raaahlovelymelodius a écrit...
huhuhu

Une chose est certaine, Alain Destexhe refusera sans sourciller une alliance avec le Van Cauwenberghe d'Auderghem... C'est en tout cas ce que ses déclarations sur les majorités écrasantes et contre-nature laissent penser (on ne s'allie pas avec un pourri qui fait du clientélisme son fond de commerce !).

Je le redis : huhuhu

Je connais une bonne société de déménagement qui se fera un plaisir de vous rapatrier dans le Brabant wallon. A Lasnes, il reste de la place pour une pléthore d'émules d'Adam Smith.

A dans six ans pour une nouvelle déculotée ! :)
à 1:41 AM
 
Blogger melodius a écrit...
A Lasne, Destexhe risque de devoir affronter Onkendael ! :-)

Destexhe et, en Flandre, Dedecker ont choisi de se présenter dans des communes complètement verrouillées par des machines clientélistes et ne pouvaient donc gagner. C'était très courageux de leur part. Je n'ai jamais cru à leur victoire, et je suis même étonné que Destexhe maintienne le score du PRL. Ce qui est très clair, c'est que le bourguemaître renforce sa majorité grâce à l'électorat de gauche, qui a voulu sauver la machine dont il espère profiter tôt ou tard.

De toute manière, c'est un combat de longue haleine; nous continuerons de nous intéresser à la Charleroi amarante ainsi qu'à toutes les autres localités où existent ce genre de phénomène.

Hasta la victoria siempre !
à 10:34 AM
 
Blogger climax a écrit...
Vous aurez d'ailleurs remarqué que dans ses déclarations d'après-scrutin, Gosuin, qui n'a pas vraiment le triomphe modeste, se réjouit d'avoir pu donner tort à ceux qui ont tenté de donner d'Auderghem l'image d'un "Charleroi-en-Woluwe".

Or, cette expression judicieuse n'a été utilisée que par ce présent blog :

http://chacun-pour-soi.blogspot.com/2006/09/campagne-muscle-auderghem.html

Il se confirme que le bourgmestre lit CPS, se fâche en lisant CPS et trouille en lisant CPS...

Maigre consolation !
à 11:29 AM
 
Blogger melodius a écrit...
J'ai remarqué, oui.

Je crois d'ailleurs que c'était une gaffe...
à 1:05 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil