27.5.04

La cigarette

Le gouvernement taxe nos cigarettes. Pourquoi ? Pour notre santé ? Non, encore une fois, le gouvernement ment.

Afin d'améliorer la santé des français mais surtout l'état de son budget, le gouvernement français taxe toujours plus la cigarette. Le résultat est là : la consommation de cigarettes chute en France.
Les dernières études sanitaires montrent que :
1 - un gros consommateur diminuant sa consommation de cigarettes n'améliore pas sa santé. Le cerveau, n'en déplaise à nos ministres, s'adapte. Ayant besoin de ses toxines, il adapte l'attitude du consommateur (façon de tirer sur la cigarette, respiration...) afin d'optimiser ladite consommation. Et voilà qu'en passant de trois paquets à deux paquets, notre fumeur consomme toujours autant de saloperies.
2 - certains consommateurs se tournent vers les produits lights. Mais là encore, le cerveau adapte le mode de consommation du fumeur afin d'optimiser l'utilisation du produit (respiration par le nez, puissance de l'aspiration...)
3 - les jeunes se tournent plus souvent vers les cigarettes roulées. Ces cigarettes sont bien plus nocives pour la santé. Pas de filtre, dose plus forte... et j'en passe font de ces cigarettes des produits bien plus agressifs pour l'organisme. Et c'est sans compter sur la propension du fumeur de cigarettes roulées à se tourner vers d'autres produits moins softs.
Ce n'est pas parce que la consommation globale de cigarettes diminue que la consommation individuelle de produits nocifs suit la même pente. Bien au contraire. Encore une fois, un gouvernement applique une politique volontariste qui aboutit aux effets inverses de ses objectifs.
Comme le disait Rothbard, l'homme, à la différence du caillou, possède un cerveau, ce qui rend aléatoire ses réactions face à une situation.

Tout libéral, même si, comme moi, n'est pas fumeur doit demander d'arrêter cette surtaxation, atteinte à notre liberté individuelle de consommateur !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil