20.7.04

Chroniques parisiennes - 3

En ce beau mois de juillet, les statisticiens de la SNCF, se rendant compte de la faible utilisation des trains en période estivale, ont supprimé des trains. Tant mieux, ça prouve qu'ils s'adaptent à la conjoncture saisonnière.
 
Mais, les décideurs de cette noble institution ferrovière, étant moins au courant des conjonctures saisonnières, se sont amusés à laisser sur les lignes les trains les plus anciens, sans clim, avec sièges en skaï. Alors, ce matin, il commençait à faire un peu chaud, mais ce soir, avec des wagons surchauffés, (et étant donné la canicule prédite par le gouvernement), nous allons pouvoir perdre quelques kilos dans ces saunas.
 
Mais, il est vrai, nous ne sommes pas des clients, mais des usagers...

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil