19.7.04

Sharon et la Diaspora

Le dernier dérapage de Sharon est une parfaite illustration de ses méthodes habituelles.

Remarquons tout d'abord le timing exquis de l'ex-général de Tsahal: quelques jours après le hoax du RER D et le jour-même de l'anniversaire de la rafle du Vel d'Hiv.

Le Figaro a évidemment raison de noter que Sharon punit ainsi le gouvernement français (et, par ricochet, l'Union Européenne) d'une attitude insuffisamment complaisante envers sa politique. Une accusation d'antisémitisme, rien de tel pour recadrer le débat !

Mais ce n'est pas tout. Il y a aussi la petite phrase sur la minorité musulmane de France, assimilée globalement à une horde de SA assoiffés de sang Juif. Un type aussi sensible à l'antisémitisme ferait bien de balayer devant sa porte, surtout lorsque son gouvernement est accusé de racisme par un journal a priori peu suspect de haïr les Juifs ou Israël.

Last but not least, Sharon démontre qu'il se contre-fiche des Juifs français. De quel droit en effet le premier ministre d'un état du Proche-Orient se présente-t-il comme le défenseur et donc le représentant des Juifs français, en tenant de surcroît des propos incendiaires de nature à compliquer leurs relations avec leurs compatriotes, surtout musulmans ? Je pense pour ma part que Sharon cherche à attiser le feu et serait ravi si la France subissait une nouvelle vague de délits antisémites. Car ce que craignent plus que tout Sharon et ses pareils, c'est que leur stratégie de colonisation s'écroule faute de nouveaux immigrants issus de la Diaspora.

La réaction du gouvernement français, qui tente de se défendre en vantant sa législation liberticide, est tout bonnement pitoyable. Si Chichi en avait quelque part, il aurait invité l'ambassadeur israélien (un type très bien au demeurant) à regagner Tel-Aviv jusqu'à nouvel ordre, consulter son gouvernement.

Espérons que les Français, et tout particulièrement ceux d'entre eux qui sont musulmans et/ou arabes, s'aperçoivent que l'enseignement de cet incident est qu'il n'y a pas de communauté d'intérêts entre Sharon et les Juifs français, même pro-israéliens. S'ils pouvaient déjà se pénétrer de cette idée simple, ce serait un grand pas en avant.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger melodius a écrit...
Un petit post-scriptum: tant Haaretz que le Jérusalem Post (éditions anglaises) évitent soigneusement dans leur articles de ce jour consacrés aux réactions aux propos de Sharon de mentionner la référence sharonienne aux musulmans français. Ce "détail" est pourtant important pour comprendre lesdites réactions...
à 12:09 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil