15.7.04

Sentiment national

Ouf ! C'est passé, nous sommes enfin le 15 juillet.
Hier, nous avons tous subi ces démonstrations de notre patriotisme exacerbé tendant à démontrer notre amour sans borne pour la patrie.
Défilés, feux d'artifices, bals populaires.
D'ailleurs, hier soir, pour faire plaisir à femme et enfants, j'ai participé au bal de notre commune. Qui a permis à trois fêlés, deux clochards en mal de purge hygiénique, et une camée de se défouler en public.
Et trois questions qui me viennent à l'esprit :
1 - combien coûtent toutes ces conneries (c'est pas tout ça, mais les comptes nationaux sont tous dans le rouge, il faudrait bien songer à économiser quelque part)
2 - pourquoi ne me demande t-on pas mon autorisation à utiliser mes rues et mes parkings pour ces démonstrations ?
3 - à quoi servent toutes ces bêtises sinon à planter l'arbre qui cache la forêt ? Au moins les citoyens, émerveillés par tout cela, ne pensent plus aux réformes, aux impôts (...)

Alors, en attendant, je souhaite une minute de silence pour nos amis belges, qui auront à leur tour à subir tout ça le 21 juillet.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
Merci d'avance. D'autant que le 21 juillet s'accompagne souvent de ce que nous appelons couramment la "drache nationale" (la pluie, pas la bière).
à 10:10 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Et, en effet, ça n'a pas loupé: fidèle à la tradition locale, le temps fut merdique.
à 8:28 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil