13.7.04

Chroniques parisiennes - 2

En passant, comme je l'ai décrit dans le premier épisode de cette chronique, du train à la ligne 4 de métro, je passe devant des distributeurs automatiques de tickets de trains (en face du kiosque de journaux) Eh bien, un de ces distributeurs est en panne depuis quelques semaines.

Entre-temps, un petit malin a trouvé le moyen d'écrire un graffiti sur ce distributeur perpétuellement "momentanément hors fonction"

Ce graffiti est constitué de deux mots : "Service Minimum"

Pourvu que ça dure.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
A l'évocation du tag, je pense irrésistiblement à un forumeur absent depuis un certain temps de liberaux.org: Jéjé. ;)
à 12:02 PM
 
Blogger Octavius a écrit...
Il est vrai !

Il me manquerait presque, ce zig.
à 2:38 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil