12.7.04

Racisme ordinaire - 6

Le train de la honte.
Non seulement une jeune femme a été agressée dans le RER D entre Louvres et Garges, mais en plus personne n'a bougé.
Je résume l'abomination de cette attaque antisémite :
une jeune femme de 23 ans a été brutalisée sur une durée de presque un quart d'heure (un petit test : réglez un réveil à sonner dans un quart d'heure, fermez les yeux et imaginez six fous furieux armés de couteaux, vous forcer de rester à terre à vous demander "que vont-ils me faire, et que vont-ils faire à mon bébé ? et là ! vous comprendrez peut-être en partie ce qu'a pu ressentir cette jeune femme) par six jeunes cons (comme disait Bedos, encore six jeunes blacks et beurs qui votent pour le FN)
Un quart d'heure durant, cette jeune femme a été brutalisée à l'aide de couteaux, vêtements lacérés, cheveux coupés, croix gammées dessinées sur le ventre. La poussette a été renversée, et le bébé de deux 13 mois qui y siégeait s'est retrouvé à terre, à son tour.
Pourquoi tant de violence ? Parce que la fille est née dans le 16eme, et que, là-bas, tout le monde est juif. Ajouter l'ignorance et le racisme à la bêtise.

Et le pire dans cette histoire, c'est que PERSONNE N'A REAGI !

Alors refaites le test, maintenant et imaginez cette scène qui arrive à votre fille, à votre femme ou a vous-même.

Et oui, ce post est moins polémique qu'à mon habitude. Parce qu'aujourd'hui, il ne s'agit plus d'indignation ou de révolte mais de dégoût. Dégoût d'une société qui a tellement monter les classes, les races, les groupes d'individus les uns contre les autres, qu'on en arrive à ces horreurs.

Et, en plus de cet acte immonde, certains journaux reprennent l'information en insistant sur le fait que le fait est d'autant plus immonde que la jeune fille n'est pas juive. Imaginez, les jeunes ont brutalisé une fille en croyant qu'elle était juive, alors qu'elle est innocente. Ah là là ! et certains hommes politiques qui reparlent du problème juif !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger Zilch a écrit...
Houellebecq traite du sujet similaire dans "Plateforme"
ou une femme se faisait violer dans le RER un soir, sous le regard passif des passagers.

je ne suis pas mecontent d'avoir quitte ce pays qui part en couille...
à 1:05 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil