11.9.04

La Voix de la France

Les services publics d'information portaient autrefois ce surnom, mais on peut supposer que l'idée sous-jacente perdure: par exemple le service public France Télévisions est supposé être objectif et indépendant, notamment face aux media privés vendus aux puissances de l'argent et au capitalisme apatride comme on dit du côté des forces de progrès (jje veux bien sûr parler de la gauche française.)

Tiens, nous sommes samedi, il y a une petite manifestation à Paris:

Manifestation pour le maintien de l'Hôtel-Dieu

Plusieurs centaines de personnes ont manifesté samedi pour le maintien de l'Hôtel-Dieu

Les manifestants, 150 selon la police, 400 selon les organisateurs, le "comité de soutien à l'Hôtel-Dieu" et l'union locale CGT, se sont rassemblés devant l'hôpital, sur les grilles duquel une banderole proclamait "sauvons l'Hôtel-Dieu".
L'Hôtel-Dieu est visé par un projet d'extension du palais de justice de Paris.

LA CGT n'est pas loin, c'était à prévoir, la caisse de résonnance des exigences et ultimatums de l'extrême-gauche altermondialiste française est toujours prête à apporter son soutien logistique à une grande cause. Une grande cause, qu'est-ce qu'une grande cause? Nous y reviendrons.

"Cela serait une véritable atteinte à la structure hospitalière en Ile-de-France. L'Hôtel-Dieu offre, en plein centre de Paris, des facilités d'accès uniques à de nombreux malades", a déclaré à l'AFP la maire (PS) du IVe arrondissement Dominique Bertinotti.

Il est intéressant à ce stade de préciser où se trouve cet hôpital: à Paris, bien sûr, dans le centre de Paris pour être précis, juste à côté de Notre Dame. Autour de cet hôpital se trouvent les quartiers les plus chers de Paris, autant dire qu'il n'est pas situé dans un quartier difficile. Une place peinard dans un hôpital peinard, ça a sa valeur.

Une précision de taille de la part du chef des insurgés:

"Nous n'agissons pas par corporatisme mais par conviction: l'Hôtel-Dieu occupe une position stratégique au centre de Paris, c'est un symbole, l'un des plus vieux hôpitaux de France et il est reconnu pour ses activités d'excellence", a expliqué à l'AFP le Dr Jean-Luc Pourriat, président du comité consultatif médical de l'hôpital.

Corporatisme, voilà un bien vilain mot, qui oserait penser cela?

Le service public de France Télévision décide donc de parler de ce rassemblement microsopique, dont l'objectif est à l'évidence corporatiste: mais est-ce vraiment une grande cause? N'y a-t-il pas d'autres manifestations à Paris, impliquand aussi quelques dizaines de personnes, qui mériteraient une plus large couverture aussi?

Hé ben si: l'équipe de Contrepoison nous rappele cette manifestation hebdomadaire, devant les grilles de l'ambassade de Cuba à Paris. Oui, hebdomadaire. L'Association Européenne Cuba Libre manifeste depuis déjà longtemps, qui en a entendu parler?
Les raisons de cette manifestation sont bien sûr claires pour quiconque n'appartient pas à la gauche caviar-bobo-altermondialiste, l'Association les rappele dans son manifeste No Castro nor his regime.
Il est en plus cocasse de constater que les journaliste de France 2 font bien peu de cas de leurs confrères enfermés à Cuba, le Lider Maximo étant de loin le plus grand persécuteur de journalistes de sur cette planète. Les nouvelles publiées par Reporters Sans Frontières sont pourtant très claires, et les cas sont abondamment documentés, depuis des années.

La libération de Cuba n''est donc pas une grande cause. La Voix de la France sera celle de la CGT pour cette fois, les misérables qui croupissent dans les geôles de l'ami d'Ignacio Ramonet, directeur du Monde Diplomatique (voir photo des deux amoureux ci-dessous et cet article où Ramonet se justifie et qui devraient rester dans les annales de l'hypocrisie intéressée) devront patienter encore; que doivent-ils attendre, me demanderez-vous:rien de la France à mon avis.


Pour finir, à titre d'exercice, nous allons comparer les occurences du mot "CGT" à celles de "Cuba" sur le site Info de France 2 à l'aide de Google. Les résultats parlent d'eux-mêmes: 16 pour "CGT", la plupart des news concernent des appels et soutiens à des grèves, ou sont des copies des communiqués de la centrale syndicale communiste, pour la plupart quasiment mot pour mot.
Et seulement deux pour "Cuba", l'une concernant une soirée de musique cubaine à l'Olympia (le bobo aime la musique produite par les miséreux du tiers-monde) et l'autre la prison américaine de Guatanamo Bay (le bobo n'aime pas les américains).

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger Rolanddezar a écrit...
Dans le même genre : [url] http://fr.news.yahoo.com/040926/202/42h5u.html [/url]
à 8:09 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil