14.6.06

Tout fout le camp

La presse nous a récemment appris que la Villa Lorraine, restaurant chic bruxellois en perte de vitesse, a refoulé le ministre de l'intérieur Patrick Dewael qui prétendait y pénétrer sans cravate. Suite aux protestations de Dewael, qui en bon politicien ne parvient pas à s'imaginer qu'il pourrait être tenu de respecter les mêmes règles que tout le monde, la Villa Lorraine a annoncé penaudement qu'elle renonçait à encore exiger que ses clients masculins portent la cravate. Vous imaginez un type réellement important, je ne sais pas moi, Lakshmi Mittal par exemple, faire un scandale parce qu'on refuse de le laisser entrer sans cravate ? Moi pas. (En admettant évidemment que Lakshmi Mittal ait le mauvais goût de se présenter sans cravate dans un restaurant renommé dont le dress-code est connu de tous, chose que je n'imagine pas, mais bon, vous voyez où je veux en venir)

Sachez donc que désormais, on risque même d'être assis à côté d'un ministre à la Villa Lorraine. On a beau avoir la fibre démocratique, il est parfaitement déplaisant d'être ainsi forcé à supporter la présence de personnages peu ragoûtants pendant un repas qu'on paie par ailleurs fort cher. A la friterie du coin, lorsqu'on veut s'encanailler incognito, je ne dis pas, mais dans un restaurant étoilé où on espère être en bonne compagnie, alors ça non ! La Villa Lorraine est désormais hors limites pour les gens de bien, qu'on se le dise. Ses propriétaires pourront toujours louer les services de Steph' de Monac' pour appâter leur nouvelle clientèle, elle viendra sans doute à poil.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
L'histoire ne dit pas si, après avoir été refoulé, il s'est retrouvé manu militari à Melsbroeck...

http://www.fortress-europe.org/html/Centres_fermes.htm
à 7:32 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil