7.6.06

Publications récentes.



Toujours fidèle au poste, le n°13 du « Cri du contribuable » vient de paraître. Parmi les textes intéressants, on lira un résumé d’une intervention de Pascal Salin aux assises régionales de Nice des « Contribuables associés » consacrée à l’esclavage fiscal, un rappel que la réintroduction d’ours slovènes dans les Pyrénées se traduit par une facture d’environ 2,2 millions d’euros et une présentation des derniers délires de Jack Lang concernant la lutte contre le chômage qui consistent en une aggravation systématique de ce qui se fait en France depuis trente ans avec l’efficacité que le monde entier nous envie...

Plus problématique, le « Cri... » donne la parole à des élus choqués par les chiffres publiés dans la monographie « Ce que nous coûtent vraiment nos élus ». Si les chiffres ne sont pas contestés, les élus en question montrent qu’ils sont prêts à défendre bec et ongles leurs privilèges alors qu’ils tiennent à côté de ça des discours moralisateurs et qu’ils n’hésitent pas à se poser en modèle. L’idée que la politique est profondément immorale ne peut les effleurer mais ils n’oublient pas de défendre d’abord leurs intérêts.

Un autre sujet qui fâche est la question de l’immigration qui est revenu sur le devant de la scène avec les nouvelles lois proposées par Nicolas Sarkozy. Le « Cri... » s’inquiète de ce que va coûter l’apprentissage obligatoire du français aux étrangers qui désirent s’installer en France. Cette inquiétude est légitime mais les immigrés ne sont pas responsables de cette nouvelle dépense publique. Les hommes politiques qui mettent en place cette nouvelle mesure sont les vrais responsables et ce sont eux qui doivent être critiqués. Mais comme à côté de ça, les immigrés, surtout musulmans, sont perçus comme étant une menace, la position du « Cri... » est ambiguë. Il serait plus cohérent de se rallier à la position libérale et libertarienne correcte : liberté d’immigration (le droit de se déplacer librement à la surface de la planète est un droit de l’Homme essentiel) mais fin des subventions publiques à l’immigration et respect scrupuleux des droits de propriété.

« Le Cri du contribuable » n°13, juin 2006, 2,50€ chez votre marchand de journaux.

Par ailleurs, l'association « Contribuables associés » vient également de sortir sa sixième monographie dont le titre est « L'endettement de l'État : stratégie de croissance ou myopie insouciante ? ». A lire ICI pour comprendre pourquoi le modèle de l'État dit « Providence » finira par s'autodétruire.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger Chitah a écrit...
Les chiffres cités dans la première monographie et concernant les coûts des élus sont tout bonnement hallucinants.
On arrive à un total de plus de 500 000 (cinq cent mille) élus en France!
à 10:38 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil