18.6.04

Le délit d'opinion est un motif d'expulsion

L'ami Jabial avait publié un post consacré à la situation française de la liberté d'expression. Eh bien, cela se confirme: la soi-disant "patrie des droits de l'homme" est bel et bien un pays où la liberté de parole n'est plus qu'un vain mot.

Les parlementaires hexagonaux ont, une fois de plus, confondu droit et morale. Pour eux, l'expression "condamner un propos" n'a de sens que pénalement. En l'occurrence, tout étranger qui prononcera des propos injurieux envers les femmes sera reconduit manu militari à la frontière.

Voici comment le ministre de l'Intérieur D. de Villepin justifie cette nouvelle restriction à la liberté:

«Grâce à ce texte, ce ne sont pas seulement des propos antisémites, racistes, qui justifient pleinement l'expulsion, mais aussi ces discours insupportables qui s'attaquent aux femmes parce qu'elles sont femmes».

Quand le droit de dire des insanités et des conneries disparaît sous les coups de la Loi, l'apparition d'un Ministère de la Vertu et de la Vérité n'est plus qu'une question de temps.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger Octavius a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 7:51 AM
 
Blogger Octavius a écrit...
Il faut demander à l'Etat, notre Berger, d'avoir un comportement scientifique et d'établir une liste exhaustive des thèmes pouvant être abordés par nous, ses moutons.
à 7:52 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil