26.7.04

Redevance télévisuelle et intérêts privés

La semaine dernière, Arte, chaîne fonctionnant uniquement grâce à l'impôt, a diffusé une émission sur les MP3.

Face à face : un internaute de base se fournissant en P2P contre les responsables des majors, des artistes, des disquaires, brefs tous ceux qui vivent de l'industrie du disque.

Même pas la peine de dire qui semblait avoir gagné à la fin de l'émission.

Quelques perles : un artiste "underground" s'est amusé à dire qu'il ne fallait surtout pas pirater les oeuvres, parce que lui, un jour, il risquait d'en vivre. Mais bon, aujourd'hui il ne peut produire son "art" que parce qu'il pompe tout gratuitement sur internet.

Les habituels poncifs "l'art n'est pas une marchandise comme les autres"

Il est révoltant que nos impôts permettent de défendre les intérêts privés de quelques groupes industriels sans droit de réponse.

Vive l'économie dirigée : on prend à tous pour donner aux plus riches.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil