19.2.06

Anniversaire du protocole de Kyoto

Envoyé par mon ami l'excellentissime Valium, un des deux tenanciers du blog Contrepoison, une étude de l'Agence Européenne de l'Environnement sur 15 pays européens ayant signé le protocole de Kyoto. (Je ne cherche pas ici à discuter de l'intérêt de ce protocole, ni de sa légitimité)
Voici le commentaire de l'Institut Hayek concernant cette étude de l'EEA, qui nous apprend quelquechose de tout à fait intéressant :
[..]voici qu'une Etude de l'Agence Européenne de l'Environnement démontre que 13 pays sur les 15 signataires du Protocole ont considérablement augmenté leurs émissions de gaz carbonique. Seules, la Suède et la Grande-Bretagne les ont baissées (de 5 et 7,8% respectivement). Et, le comble, cette étude nous apprend aussi qu'un autre pays a baissé ses émissions de gaz : les Etats-Unis ! En effet, la baisse est de 0,8% tandis que l'Espagne a augmenté les siennes de 33%, le Danemark de 25%, la France de 9,5% et l'Allemagne de 2%. Bizarrement, aucun média n'en parle en France.
En effet, c'est surprenant, les media français sont d'un distrait, parfois.....

PS: au passage, vous ne trouvez pas que la l'article du site de Greenpeace France et celui-ci provenant du Figaro, se ressemblent?

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

5 commentaires

Blogger patrick a écrit...
Super, monsieur Franck Boizard de l'Institut Hayek sait vraiment bien lire un tableau de chiffre.
Retournez voir les annexes du rapport mentionné.
A l'annexe 6, pages 49 et 50, M. Boizard confond le tableau 10 et le tableau 11:
Le tableau 11, qui mentionne effectivement les chiffres de -5 et -7.8%, représente le décalage entre les émissions d'un pays prévues pour ~2010 et les OBJECTIFS du pays selon l'accord de répartition au sein de l'U.E. des réductions de Kyoto.
Le tableau 10 indique les réduction ou augmentations réelles d'émissions de gaz à effet de serre des pays, c'est à dire ce dont monsieur Boizard parle.
Au sein de l'U.E., tous les pays n'ont pas les mêmes objectifs de réduction, loin de là.
Ainsi, par exemple, pour l'Allemagne, dans le tableau 11, il est indiqué qu'elle sera sans doute en 2010 à +1.2% de ses objectifs, c'est à dire qu'elle les aura loupés, mais si on regarde dans le tableau 10, on voit que ceux-ci étaient de réduire les émissions de 21%, et qu'elle les a réduits de 18.5%. L'Allemagne a donc bien réduit ses émissions, mais moins que son contrat.

Bref, je ne voulais pas me lancer dans le débat, mais simplement faire remarquer que confondre les changements réelles dans les émissions avec l'écart entre objectif et émissions, c'est une erreur assez malheureuse.
J'espère que les autres articles de l'Institut Hayek ne sont pas tous basés sur ce genre d'observations...
à 10:08 AM
 
Blogger patrick a écrit...
Quant aux USA, je n'ai pas vu où est-ce que les chiffres concernant ce pays étaient mentionnés dans le rapport de l'Agence Européenne de l'Environnement, mais vous pouvez jeter un coup d'oeil sur ceux de l'UNFCCC (la convention cadre sur le changement climatique de l'ONU, à laquelle les USA participent et fournissent des informations, même s'ils n'ont pas ratifié le protocole de Kyoto), à cette adresse:
http://unfccc.int/parties_and_observers/parties/annex_i/country_profiles/items/3370.php

Dans ces chiffres (ouvrez le document "USA", et regardez la ligne "GHG emissions with LUCF"), là, il est indiqué que les émissions aux USA ont augmenté de 1.6% depuis 1990...
Si vous regardez les émissions par personne (GHG/capita), vous verrez qu'elles ont effectivement diminué, mais qu'elles tournent autour de 24 tonnes de CO2 par personne par an. Ouvrez les documents des pays d'Europe, vous trouverez des chiffres variant de, en gros, 8 à 15 tonnes par personne...
Les chiffres d'émissions de gaz à effet de serre par unité de richesse produite (GHG/GDP) (si l'on considère que le GDP mesure la richesse produite) sont aussi intéressants, mais je vous laisse explorer cela par vous-mêmes.
Il y a beaucoup à dire sur tous ces chiffres, mais ils sont aussi parfois difficiles à comprendre si on les analyse sans prendre en compte le type de développement du pays, ses activités économiques, ses sources d'énergie, sa géographie, ...

Une fois de plus, tout cela n'est pas destiné à lancer une polémique, mais juste vous donner accès aux chiffres, directement, pas à une élucubration de la part de ce monsieur de l'Institut Hayek, qui semble ne pas tellement s'intéresser à la rigueur des chiffres qu'il cite...
à 10:32 AM
 
Blogger xxc a écrit...
Moi non plus, je n'ai pas trouvé les chiffres relatifs aux USA dans l'étude en question. C'est à quelle page?
à 2:45 PM
 
Blogger Chitah a écrit...
Pan sur le bec, alors!

:) Merci aux bloggers/lecteurs vigilants!
à 1:17 AM
 
Blogger patrick a écrit...
:)
à 9:53 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil