18.4.06

Athènes bat Paris par KO

Les Français, les meilleurs du monde et de l'univers doivent se sentir bien petits. Voilà des années que nos (très) chers compatriotes, après de multiples rapports et audits, s'imaginaient être les champions de la dépense publique inutile.

Et bien, les Français vont devoir faire ce qu'ils détestent par dessus tout le reste : se remettre en cause.

En effet, Courrier International nous informe de la performance de la Grèce dans ce domaine qui nous laisse sur le carreau.

Lisez plutôt :

Un léger décalage

Les Jeux olympiques d’Athènes, c’était en 2004. N’empêche : une équipe est toujours payée pour réfléchir “à la préparation et au bon déroulement” des JO. Architectes, ingénieurs, mécaniciens, imprimeurs, informaticiens, économistes, géologues, chauffeurs et assistants émargent toujours au budget de l’Etat. Soit un total de 1 300 personnes, payées entre 1 800 et 3 000 euros. Le gouvernement ne peut justifier le renouvellement de ces contrats, pas plus qu’il n’explique l’abandon des stades et des constructions olympiques depuis la fin des Jeux. Plusieurs structures servent de squats ou de dépôts d’ordures… faute de fonds pour embaucher des agents de surveillance. Et, alors qu’une équipe planche toujours sur la construction du village olympique, les centaines de personnes qui avaient gagné, par tirage au sort, un logement dans ledit village ne voient toujours rien venir.

O Kosmos tou Ependyti, Athènes


Allez, les gars, un peu d'idée, que diable !, il doit bien exister quelques technocrates pour faire encore mieux en France !!!

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil