31.8.04

Fin de congés

Ca y est, les vacances sont finies. Deux semaines, avec deux jours de mauvais temps, donc 12 jours de beau temps.

Et j'entends d'ici "y crache dans l'soupe, le ch'ti Octavius, y prend des congés payés mais il est contre le droit social..."

Mais, rassurez-vous, les congés payés existent dans les systèmes capitalistes, les sociétés incluent ce coût dans les coûts de production et les négociations entre partenaires "sociaux" aboutissent à ce genre d'avantages. PAS BESOIN D'ETAT POUR CA !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger Bix a écrit...
T'as raison héhé, en 1936 c'est passé comme une lettre à la poste les congés payés.

Mais bon, tu as sûrement quelque chose à m'opposer, j'attends avec impatience.
à 9:52 AM
 
Blogger Fausto Maijstral a écrit...
Qu'on n'est plus en 1936? Que de nombreux employeurs privés payent un treizième mois alors que les fonctionnaires ne le reçoivent pas nécessairement? Que les travailleurs ont toujours le pouvoir de dire merde? Qu'ils peuvent même faire grève? Que c'est dans l'intèret du patron d'avoir une bonne ambiance de travail, ce qui ne serait pas favorisé si on revenait sur les congés payés? Que c'est passé dans les acquis psychologiques en 70 ans?
à 10:38 AM
 
Blogger Bix a écrit...
Ok, mais il a fallu le précédent de 1936 pour les imposer, même si maintenant c'est inimaginable de priver les salariés de congés payés.
Quoi que... suppression des RTT chez Doux, suppression rocambolesque d'un jour férié pour les vieux...
à 10:59 AM
 
Blogger Octavius a écrit...
C'est peut-être même grâce à 1936 qu'aujourd'hui le libéralisme est applicable. Les salariés connaissent leur pouvoir potentiel.
L'Etat, par son intervention (toujours à la con) déséquilibre le marché.
Il suffit de voir que les pays les plus libres sont aussi ceux dans lesquels la population connaît le plus de progrés matériel.
à 12:24 PM
 
Blogger Claire a écrit...
"suppression rocambolesque d'un jour férié pour les vieux... "

Je te rassure, depuis le 1er juillet 2004 toutes les entreprises ont une nouvelle ligne dans les charges patronales : 0.3 % du salaire brut, appelé contribuation autonomie (un truc dans le genre)..

Perso, je ne prends pas tous mes congés payés, c pourtant interdit, mais je préfère être payée et bosser..

A quand la liberté de négocier directement avec son patron ??

mot sur le 13ème mois : seules les big boites peuvent se le permettre, je rappelle à toutes fins utiles que le plus gros emplyeur de france est l'artisanant, et que rares sont les artisans à payer un 13ème mois.. quant aux fonctionnaires : entre les primes et les avantages, je vois pas trop de quoi ils oseraient se plaindre par rapport au privé.
à 12:29 PM
 
Blogger Bix a écrit...
Waw, je savais bien qu'en mettant un commentaire ou deux ici j'aurais droit à des réflexions savoureuses sur la liberté et le progrés.
Merci à tous.
Prix spécial à Claire, j'en connais peu qui refusent des vacances, mais tant mieux pour toi.

Bises à tous les libértatrucs. :)
à 1:48 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil