24.8.04

La Troisième Voie (de garage)

Déçus - et on les comprend - par leur classe politique, pas mal de libéraux français poussent des soupirs attristés en se disant: "Ah, si au moins Hollande ou Raffarien étaient des sociaux-démocrates à la Blair ou à la Clinton. Ils quitteraient l'Autre Voie pour rejoindre la Troisième Voie et s'orienteraient sans doute vers plus de libéralisme". Or "l'Autre Voie" n'est qu'un des prête-noms de la Troisième Voie. En fait, la France est une social-démocratie, comme la G-B, mais dont l'élite politicienne a la particularité de raisonner encore en termes marxistes. Autrement dit, si le langage des politocards est anachronique, leurs actions sont plutôt en harmonie avec celles de leurs collègues occidentaux. A titre comparatif, la Belgique est plus ouvertement social-démocrate (à égalité avec l'Allemagne, par exemple). Très peu de politiciens parlent chez nous encore le marxien (hormis un certain bourgmestre de Molenbeek et les mao-réacs du PTB).

Pour revenir à Blair, il n'a pas orienté le Labour vers plus de libéralisme (songeons ainsi à sa volonté de réintroduire la carte d'identité ou à son autoritarisme churchillien), il a fait supprimer des clauses marxistes datant de 1918 (en particulier la quatrième qui stipulait "l'appropriation collective des moyens de production"), que les trotskistes à la Mike Foot voulaient encore conserver. En somme, il a fait revenir les travaillistes à ce qu'ils étaient originellement.

Enfin, il me faut insister sur un point crucial: l'ennemi présent du libéralisme, c'est la social-démocratie. Le marxisme est mort et enterré; il ne fut qu'une monstrueuse parenthèse, une philosophie insane condamnée à disparaître de par sa propre application. La SD est encore plus vicieuse, dans la mesure où elle se donne un visage avenant et pragmatique qui lui permet de durer. Pour juger de l'efficacité de son opération de séduction, il n'est que de voir combien de libéraux français la perçoivent comme un moindre mal.

Si le communisme conduit tout droit à la route de la servitude, la SD nous éloigne pour longtemps des chemins de la liberté en prétendant couper à travers champ.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger Jerome Morrow a écrit...
Excellent texte. La phrase de conclusion également est superbe par son style.
à 3:26 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Merci à toi!
à 4:27 PM
 
Blogger Nicolas Lobin a écrit...
Maintenant que nous avons la preuve que l'UMP n'est pas libérale, les libéraux devraient la quitter le plus tôt possible et créer leur parti, tout en créant des rencontres médiatiques genre le festival d'Angoulème, mais version libérale, vous voyez. Il faut élargir notre influence culturelle.
à 11:31 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil