1.3.05

Entrepreneuriat à la française

Le principe même de la création d'entreprise dans un système capitaliste est de détecter un besoin sur un marché et de proposer de combler ce besoin en produisant rentablement un bien ou un service.

En France, l'entrepreneuriat n'a qu'une vocation : créer de l'emploi salarié.

Donc, nos politiciens, dans leur haute bienveillance et avec leur courte-vue habituelle, ont mis en place voilà quelques temps déjà, un système de base : le chèque-emploi. Vous avez besoin de personnel chez vous, devenez patron.

Dans ce système, tout le monde devient patron. C'est chouette, ce qui devait être une relation client-fournisseur (j'ai un besoin, je fais appel à un professionnel indépendant pour répondre à ce besoin) est transformé en relation patron-salarié (ce salaud de patron profite de moi et en plus ça lui réduit ses impôts).

Pour continuer dans ce sens de l'action entrepreneuriale civique, il faudrait généraliser ce système : j'ai besoin d'un pain, je vais à la boulangerie et je signe un contrat de travail au boulanger pour me faire un pain, puis le vais chez l'opticien pour signer un contrat de travail pour me fournir des lunettes. Dans la journée, je vais signer un contrat de travail au conducteur du métro pour me mener où bon me semble.

Bref, du n'importe quoi de vision court-termiste de personne n'ayant rien compris aux principes de base du système capitaliste.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

5 commentaires

Blogger Charles Legrand a écrit...
Les entreprises ne detectent pas, elles créent le besoin, et ca Marx l'a bien vu. Le Capitalisme est donc une aliénation de l'homme par l'objet, alors que la seul chose ayany de la valeur c'est la rencontre de l'homme avec l'homme.
à 1:19 AM
 
Blogger Charles Legrand a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 1:20 AM
 
Blogger Charles Legrand a écrit...
Pour Dieudonné, contre le libéralisme !
à 1:22 AM
 
Blogger Octavius a écrit...
Je tiens à remercier ici Charles Legrand pour ses remarques d'une telle profondeur.

Cependant, je tiens à vous faire remarquer que l'"entreprise" ne détecte en effet pas grand chose, il s'agit d'une entité n'ayant pas vraiment de volonté propre. Par contre, les individus qui la composent sont là pour faire avancer les choses.

Maintenant, merci d'apporter des arguments un peu plus approfondis que les déclarations pré-machées de la propagande marxiste.

En ce qui concerne Dieudonné, je ne vois pas le rapport avec la choucroute. Se propose t-il de faire des ménages comme nouvelle activité artistique pour remplacer ce qu'il prétendait être de l'humour ?
à 9:11 AM
 
Blogger Sous-Commandant Marco a écrit...
Je ne sais pas s'il faut prendre Charles Legrand au sérieux, mais en tout cas son blog est vraiment hilarant:

http://pour-un-autre-monde.blogspot.com

Il n'a pas tort: au sens strict, l'homme n'a pas besoin de grand-chose. En se prenant bien en main ou avec un peu d'imagination, on peut même se passer de femme, ce doit être le sens profond de sa remarque.
à 12:36 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil