9.2.05

De l'instabilité essentielle de l'organisation étatique

Ceci est une traduction de ma réponse à cet article.

Si le principe relativiste est appliqué jusqu'au bout, même le gouvernement totalitaire [qui incarne la stabilité dans l'esprit des étatistes] n'est pas stable - parce qu'à l'intérieur il y a des luttes pour le pouvoir, et qu'à l'extérieur des aspirants totalitaires veulent sa mort afin qu'ils puissent organiser les choses à leur façon.

Comme Ayn Rand en a fait état dans Atlas Shrugged, quand des principes de bandits sont imposés, le pouvoir va au meilleur bandit - et ceci change régulièrement.

La toute première "démocratie" qu'ont connue les époques primitives est que, si le dictateur (qu'il soit appelé roi ou grand prêtre ou mamamouchi à queue verte) faisait vraiment trop d'ennemis, il finissait assassiné. Ce qui n'était ni plus ni moins démocratique que notre régime actuel ne l'est réellement : des voleurs politiciens sont remplacés par d'autres voleurs politiciens. La différence est qu'actuellement nous évitons ce qui arrivait par le passé : privé de la certitude de rester en place plus d'un jour, le nouveau dictateur resserrait inévitablement la vis de l'oppression pour essayer de contrôler les gens, ce qui aidait en réalité un autre criminel à utiliser ceux-ci contre lui.

La raison pour laquelle les gens ont individuellement un intérêt rationnel à la paix est que la guerre est dangereuse. Quand vous menez une guerre, vous risquez que votre adversaire gagne. Si c'est le cas, vous perdez tout (dans une société libre, vous ne perdez que ce que vous vouliez lui prendre, de telle sorte qu'il n'y ait pas de cycle de la violence - ceci est une faveur du fort au faible, car la justice n'est possible que si les honnêtes gens sont les plus forts).

Les politiciens ont fait leur paix il y a quelques siècles. Ils ont décidé qu'au lieu de se tuer les uns les autres, il y aurait simplement des élections, et que chacun d'entre eux pourrait goûter au pouvoir, et se saisir d'une part de butin. La raison pour laquelle ils ont fait celà est qu'ils comprennent qu'ils sont dangereux. Ils se respectent les uns les autres à la manière des criminels - ils savent que les "affaires" (comme dans le Parrain) sont bien meilleures en temps de paix, et que la guerre est une chance pour de nouveaux arrivants.

Mais ils ne font pas la paix avec les honnêtes gens, car évidemment ils n'ont aucun intérêt rationnel à le faire - ils sont incapables de créer ne serait-ce que la moitié de la richesse qu'ils peuvent prendre de force. Ils n'ont aucun intérêt rationnel à le faire - tant que les gens qu'ils pillent et asservissent et parfois tuent sont des agneaux qu'on mène à l'abattoir, pas dangereux le moins du monde.

La raison pour laquelle j'écris celà est que je veux que les libertariens comprennent - si nous voulons que les politiciens fassent la paix avec nous, nous devons devenir dangereux. Il y a plusieurs façons de le faire, mais croyez-moi - même lourdement inférieurs en nombre, les loups n'arrêtent pas de manger de la viande de mouton simplement parce que ceux-ci le leur demandent.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil