12.6.04

Le Loto, ça peut rapporter gros !

A la fin d'un récent post, j'ironisais sur la Loterie nationale. Hé bien, le hasard a bien fait les choses, car voilà à présent que cette institution ludique (mais certainement pas d'avant-garde ni libertarienne) tombe sous les feux de l'actualité.

En effet, "La Libre Belgique" nous apprend que La Loterie verse annuellement 17 millions d'euros à la Communauté française pour financer divers projets particratiques que les ministres se répartissent: les socialistes envoient le fric à des asbl inféodées telles que "Action commune et culturelle socialiste", le Centre socialiste d'éducation permanente (brrr...), ou encore Gsara (groupe socialiste d'Action & de Réflexion sur l'audiovisuel).

De son côté, le MR, en la personne de son historienne Suffisance Hervé Hasquin, a notamment jeté son dévolu sur l'asbl "Hainaut, culture et démocratie"... dirigée par des proches de Hasquin-Requin et dont le siège se trouve dans les mêmes bâtiments que la fédération hennuyère du MR. Troublante coïncidence.

Mais la morale sera sauve, nous dit-on: ce sera la glasnost et tout le toutim (comme dans toute société communiste en état comateux). Du moins si l'on en croit la LB, qui conclut ainsi:
Les parlementaires qui s'interrogent sur ces partages ne contestent pas en soi la pertinence de ces subsides
(merci on s'en doutait, le contraire eût été étonnant). Mais ils réclament des critères clairs de répartition. Sans quoi, disent-ils, les asbl qui n'auront pas été reprises continueront à répandre les soupçons de favoritisme.

Enfin, voyons, qui pourrait lancer une pareille calomnie? Le clientélisme n'existe pas en Belgique, c'est notoire. Pour paraphraser un illustre libertarien américain, dans l'Etat belge, le pouvoir n'attire pas les fanatiques du pouvoir. Les gens qui prennent les décisions n'ont pas la moindre tendance à favoriser leurs intérêts personnels. Il n'y a pas moyen, pour un homme habile, de détourner les institutions au service de ses propres fins. D'ailleurs, en Belgique, on peut voir les crocodiles voler.

2 commentaires

Blogger Dilbert a écrit...
>en Belgique, on peut voir les crocodiles voler

Uniquement, je suppose, dans les administrations étatiques, où se pratique la spoliation à grande échelle ? Pas besoin d'ailes pour voler, il suffit d'avoir de grandes dents et un appétit insatiable.
à 3:12 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
A noter que Paul Vanden Boeynants, ancien Premier ministre, était surnommé le "Vieux Crocodile".
à 3:46 PM
 

Publier un commentaire

<< Retour à l'accueil