5.8.04

Les patrons sont des salauds de libéraux

Dans la série "j'aime casser les idées reçues socialistes", aujourd'hui "les patrons sont des affreux libéraux (de merde)" et "le libéralisme, c'est pour les patrons"

Commençons par la deuxième affirmation, le libéralisme, c'est pour l'individu. Les socialistes concevant le monde au travers d'un prisme holistique, ne peuvent percevoir la réalité humaine que selon des groupes d'individus (les ouvriers, les patrons, les hommes, les femmes, les gays, les noirs, les blonds...), ils cherchent donc forcément à qui profite une idée ; en l'occurrence, le libéralisme, c'est l'idéologie des patrons.

Qu'ils lisent Bastiat, et ils se rendront compte que ce brillant intellectuel libéral français refléchissait sur le meilleur parti à prendre pour les consommateurs (pas pour les patrons, je le répète au cas où un socialiste lirait ce post, on ne sait jamais).

Pour revenir à la première proposition, je propose aux socialistes de se procurer la liste des soutiens aux candidats à la présidentielle US. Aujourd'hui, 200 grands patrons ont décidé de suivre Kerry, et quelques grands patrons (surtout des banquiers et des boursiers) de suivre le keynésien Bush.

Par contre, peu de patrons ont décidé de suivre Mickael Badnarik, le candidat libéral.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil