13.5.05

Lundi de Pentecôte

Outre toutes les réflexions sur le côté esclavagiste du travail forcé ce lundi de Pentecôte (définition d'un travail non rémunéré), ce post rapide concerne les réactions des Français sur le sujet.

Car, lorsqu'on claironne partout haut et fort que le système Français se base sur la solidarité des uns avec les autres (ce qui ressemble plus souvent à la recherche de la solidarité des autres envers soi), on évite de lancer une réaction massive contre une journée de solidarité.

Pacte social pour la solidarité et l'éthique étatique, mon cul !

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger Fabrice a écrit...
Comme l'écrit à juste titre Laure :

"Faut-il rappeler que pour nous, libéraux, toute solidarité forcée est un esclavage ? Ceux qui voient, à juste titre, la suppression du lundi de pentecôte comme un rétablissement de la corvée, devraient aussi se poser la question de la solidarité forcée par les cotisations sociales et les impôts."
à 11:31 AM
 
Blogger Octavius a écrit...
Tout à fait.

Mon post relève plus l'hypocrisie des socialistes faisant reposer leur action sur une prétendue éthique dérivée d'un pseudo pacte social admis par tout un chacun.
à 12:19 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil