28.5.05

Nouvelle vague de répression au Zimbabwe

Un habitant du Zimbabwe vient de me faire parvenir cette lettre.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger jabial a écrit...
Je sais plus quoi dire face à ce genre de trucs. C'est gerbant, et pourtant tellement habituel. Tous ces gens qui vont se retrouver sans rien comme ça, à caude d'un délire du dictateur en place. Le gouvernement appelle leurs activités "illégales", non parce qu'elles impliquent de faire souffrir quelqu'un, mais parce qu'il a décidé de les mettre hors-la-loi. Et il se vante de ce qu'il a confisqué. J'ai lu l'article sur le Zimbabwe Herald, c'est eddifiant - l'Etat a piqué ce qu'il a pu. Les hordes de huns ont déferlé sur le pauvre village, emportant tout et brûlant ce qu'elles ne pouvaient emporter.

Plus ça va, plus je suis pessimiste. L'Etat est omniprésent, omnipotent, il se permet tout, se présente comme la solution des problèmes qu'il cause et on lui pardonne tout. C'est un cancer qui ronge la société des Hommes, et je ne suis pas sûr qu'il soit curable.
à 12:42 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Moi ce que je trouve encore plus gerbant, c'est que la France, "patrie des droits de l'homme", accueille un tel personnage à l'Elysée.
à 10:08 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil