19.5.05

Politiciens flamands: toujours plus jacobins !

Si la Wallonie est notoirement gangrénée par le socialisme mortifère, la Flandre continue, pour sa part, à dériver vers le jacobinisme le plus outrancier... dont les Bruxellois font les frais. Subissant déjà le bilan désastreux de l'interventionnisme économique des politiciens locaux de tout bord, qui n'ont rien à envier à leurs collègues wallons, elle doit affronter désormais les assauts du gouvernement flamand qui veut accroître son influence sur la capitale de notre royaume fritier (copyright mon excellent ami Constantin).

A la suite de leur déconvenue de n'avoir pu scinder l'arrondissement Bruxelles-Hal-Vilvoorde (question presque aussi incompréhensible pour un esprit raisonnablement informé et éclairé que le serait la traduction en volapük du traité en vue de la Constitution européenne), les partis gouvernant la Région flamande - socialiste, nationaliste, "libéral" et social-chrétien - ont décidé d'affirmer avec encore plus de véhémence qu'avant ce qu'ils estiment être le caractère flamand de Bruxelles.

Il s'agit, ainsi, pour eux de durcir leur législation linguistique ultraprotectionniste, de créer un service d'aide médicale urgente à destination unique des Flamands de Bruxelles, de développer de nouvelles politiques dépensières par le biais du Brusselsfonds, ou encore d'exiger un certificat de flamandéité aux futurs locataires de logements sociaux gérés par les sociétés flamandes.

Bref, entre le socialisme des copains et des coquins à la sauce francophone et le national-collectivisme made in Vlaanderen, le Bruxellois n'a plus qu'un choix à faire: opter sans tarder pour l'universalisme libéral.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

8 commentaires

Blogger Constantin a écrit...
La seule option viable : le rattachement de Bruxelles au Névada.
à 10:21 AM
 
Blogger Pieter a écrit...
Je ne pense pas que tout ce cirque-BHV était une défaite pour ceux qui veulent séparer la Flandre, la Wallonie et Bruxelles!

Vele liberale groeten!!!

=> www.cleppe.blogspot.com
à 2:30 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
A condition que nos amis flamands (copyright Elio) comprennent une fois pour toutes que Bruxelles n'appartient qu'aux Bruxellois, et que ceux-ci ne sont plus à majorité flamande. Inutile d'essayer de flamandiser Bruxelles, ça ne marchera de toute façon plus.

Question scission de la Belgique, les nazillons flamoutches m'inspirent autant que les stalinistes wâllons. Les flamands sont en train de créer leur univers ethniquement pur et les wallons leur désert économique personnel. Autant que Bruxelles devienne une ville indépendante et réellement libérale.
à 8:46 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Je viens de me dire qu'avec les nazis d'un côté et les Stalinistes de l'autre, Bruxelles est un peu le Berlin du 21ème siècle ;-))))
à 8:52 PM
 
Blogger patrick a écrit...
Ou la Pologne... bonne chance!!!
à 9:54 AM
 
Blogger jabial a écrit...
Le plus drôle c'est que c'est dans ces moments-là qu'on se rend compte à quel point on est proche des autres libertariens, même si on n'est pas d'accord sur des points essentiels. De fait, si RonnieHayek se présentait à une élection, j'irais voter pour lui sans hésitation (ce qui ne m'empêcherait nullement de critiquer ses choix ensuite).
à 10:35 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Merci de la confiance dont tu me témoignes, jabial. Mais, pour que ce soit possible, il faudrait que l'un de nous deux change de nationalité. ;-)
à 5:55 PM
 
Blogger Nicolas Lobin a écrit...
Moi qui croyais qu'en Belgique ils étaient plus réalistes que nous dans le domaine économique !
à 7:43 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil