26.9.05

La Réaction masquée

Au mois de juillet, la nouvelle idole de la droite française (et pas seulement française) a prononcé ces fortes paroles:

"L'Union pour un mouvement populaire ne pense pas, et n'a jamais pensé, que le marché pouvait tout faire. Il y a des besoins essentiels de la population que le secteur privé ne peut pas satisfaire dans des conditions égales, sur l'ensemble du territoire, à un coût abordable. Le rôle du service public, c'est de les prendre en charge. Il y a aussi des domaines spécifiques de la vie collective qui sont facteurs de lien social. Je pense à l'école, je pense à l'hôpital, je pense à la Sécurité sociale. Ils doivent relever en priorité du service public. Il existe par ailleurs une conception française du service public. Elle est fondée sur un Etat puissant, mais au service de tous, un idéal de solidarité sociale et territoriale, un engagement total des agents publics consacré par le statut général. Personne, à l'UMP, ne souhaite la remettre en cause."

Rien dans ce discours statolâtre ne se distingue de propos que l'on peut retrouver, par exemple, ici.

Nous, libéraux et libertariens, avons pris l'habitude de désigner les sarkozeries comme autant de preuves que leur auteur serait un socialiste de droite. Or il me semble que cette expression relève du pléonasme.

Ainsi, quand la droite - sous l'égide de Sarkozy, notamment - recourt à des pratiques protectionnistes, elle ne le fait pas pour copier le PS, mais parce qu'elle reste fidèle à la tradition de Colbert, défendue par le monarque absolu Louis XIV. Un autre héritage de l'absolutisme est le dogme du "domaine éminent", d'après lequel l'Etat serait le propriétaire véritable du territoire. Quand les socialistes veulent exproprier les "méchants possédants" ou quand la droite fait de la musculation en expulsant des immigrés, ces factions se comportent toutes deux comme légataires de cette idée 100% étatiste et absolutiste.

C'est pourquoi lorsque les socialistes se sont organisés au XIXe siècle, ils n'ont rien inventé de très original en prônant les nationalisations, la réglementation des prix et du marché du travail, la spoliation fiscale, etc. Ils ont seulement traduit en un "discours neuf des pensers anciens". Si la droite a toujours été fidèle à elle-même, alors les socialistes en se réclamant de la gauche n'ont cessé de se comporter en fieffés hypocrites puisqu'ils incarnent en vérité la Réaction masquée.

Si bien que, au final, nous pouvons nous demander si ce n'est pas le libéralisme qui incarnerait la vraie gauche. La question reste ouverte.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger Don a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 11:03 AM
 
Blogger Nero a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 11:04 AM
 
Blogger Eti-N a écrit...
Je n'apprécie que très moyennement Rothbard, mais je ne peux qu'acquiesser face à ta conclusion. Bravo!
à 4:42 PM
 
Blogger Laure Allibert a écrit...
Il faudrait d'abord définir ce qu'est la gauche.
Si c'est Bastiat, pas de problème !
Si ce sont les "forces de progrès" qui veulent "sauvegarder les acquis sociaux", très peu pour moi.
à 11:24 PM
 
Blogger Eric ABC a écrit...
Comme le dit notre ennemi Alain de Benoist, il n'y a pas de définition universelle et intemporelle de "droite" et de "gauche". Par ailleurs la "vraie gauche" (libérale) dont parle R.H. est sympathique mais largement fantasmatique. A part Bastiat (qui ne pèse pas lourd dans l'histoire des gauches...) qui pourrait incarner cette "vraie gauche" dans l'histoire occidentale de ces deux derniers siècles ?

Je renvoie à mon commentaire ici http://www.pageliberale.org/commentaire.php?niw=810#7498

Voir également, pour entretenir la réflexion, les articles suivants qui concernent plus ou moins le sujet droite/gauche (voir en particulier l'article, essentiel selon moi, de Lew Rockwell "Who's the American Taliban?") :
- http://herve.dequengo.free.fr/Block/Block1.htm

- http://www.lewrockwell.com/orig/feser2.html

- http://www.lewrockwell.com/rockwell/ustaliban.html

- http://www.lewrockwell.com/decoster/decoster59.html

- http://www.lewrockwell.com/greenhut/greenhut19.html (je préfèrerais le terme "liberal-libertarians" plutôt que "left-libertarians" dans la mesure où ce dernier peut aussi, et majoritairement d'ailleurs, désigner aux Etats-Unis les anarcho-libertaires, mais bon c'est pas moi qui décide des étiquettes...)

- http://blog.lewrockwell.com/lewrw/archives/003655.html
- http://blog.lewrockwell.com/lewrw/archives/003657.html
à 12:01 AM
 
Blogger Eric ABC a écrit...
Je corrige le lien que j'avais donné dans le commentaire précédent car entre-temps il a changé : http://www.pageliberale.org/?p=810#comment-7498
à 3:41 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil