8.7.06

Pendant ce temps au PS bruxellois... bis repetita

Cette fois, c'est le Ministre-Président bruxellois PS, Charles Picqué, qui est cité dans une affaire de contrats publics douteux, en rapport avec la rénovation de l'hôpital militaire d'Ixelles dans les années 90. Picqué avait dans ses attributions la tutelle sur la SDRB (Société régionale de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale), chargée en l'occurrence des travaux de cette rénovation. L'information a été divulguée ce samedi par le quotidien économique flamand De Tijd.

Tiens, au fait, qui fut pendant trois ans président de la SDRB ? Réponse ici.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
Pour être complet : le communiqué de 7/7 mis en lien évoque aussi la possible implication dans cette affaire d'un autre ministre dont le nom n'est pas encore connu... A suivre.
à 3:22 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Quand on sait quels requins gravitent dans l'ombre de Picqué, on a du mal à croire que son image sympathique et bonhomme ne cache pas quelque chose de plus inquiétant.
à 8:29 AM
 
Blogger Frédéric Jottrand a écrit...
Plus personne ne parle de cette vieille affaire Hutchinson-Picqué, à l'époque où "Hutch" était chef de cab (ou adjoint) du Grand Charles, aux débuts de la Région de Bruxelles-capitale. Une boîte de marketing de l'avenue Roosevelt avait été soupçonnée de bénéficier d'un traitement de faveur pour l'attribution de certains contrats régionaux et d'avoir, en échange, contribué à la campagne de Picqué aux législatives de 1991. Les liens entre Picqué et ladite firme dataient de l'époque où il avait travaillé pour la Fondation Roi Baudouin. L'enquête (annoncée dans la presse à l'époque, vers 1993 ou 1994) avait été confiée par le magistrat à la section financière de la BSR, puis était tombée à l'eau parce que les enquêteurs spécialisés avaient été mobilisés par une autre affaire, celle des titres volés en relation avec le cabinet Vanderbiest je crois. Dans le dossier, il y avait notamment des documents indûment signés par Hutchinson, qui ne bénéficiait pourtant pas de la délégation de signature.
à 11:29 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil