4.7.06

Politique villageoise

Le blog Elections Auderghem 2006 se voit obligé, suite aux révélations de la Tribune de Bruxelles, d'avouer qu'il est animé par le FDF, parti du bourgemestre Didier Gosuin. Chacun jugera de la crédibilité des excuses avancées pour justifier cette mascarade.

De toute façon, ce n'était pas une grande surprise; l'ennemi à abattre est évidemment le challenger libéral Alain Destexhe, et les rédacteurs de ce blog s'y emploient avec une dextérité digne de footballeurs brésiliens: et que je te fais la passe ("Certains visiteurs de la fête dédiée à la Jeunesse ce week-end ont été surpris de voir des candidats de la liste libérale à Auderghem distribuer des tracts politiques lors d’un événement organisé en faveur des enfants. Il nous intéresserait de connaître vos avis sur la question…") et que tu tires au but ("Ce que je trouve choquant est justement le matraquage publicitaire que subissent les enfants et dire que certains politiciens défendent la sponsorisation des établissements scolaires par le privé et l'introduction de la publicité dans les écoles...") Remarquez à chaque fois les points de suspension, qui semblent jouir au FDF d'une popularité inversément proportionnelle à celle d'Alain Destexhe.

S'il faut reconnaître que l'équipe de Didier Gosuin a bien géré les finances auderghemoises, qui jouissent d'une santé à faire pâlir d'envie tous les bourgemestres du royaume, d'autant que les taxes communales sont peu élevées (comparativement s'entend), on sait aussi que son pouvoir repose sur un clientélisme tout ce qu'il y a de plus classique. A Auderghem, il fonctionne principalement par l'attribution de logements sociaux, d'où sans doute la proposition de Destexhe de les privatiser. Cette mesure permettrait de mettre fin ou du moins de limiter le copinage et l'échange de petites faveurs; on se doute qu'elle suscite l'ire des visiteurs de "Elections Auderghem 2006", qui n'ont pas de mots assez durs pour dénoncer "l'ultralibéralisme" de Destexhe et qui parfois n'hésitent pas à le comparer avec certain borgne breton, fidèles en cela à la célèbre éthique du discours bolchévique pour qui tout opposant est un fasciste. On remarquera aussi que le ton de "Elections Auderghem 2006" est franchement amical envers le PS, qu'on reproche même à Destexhe de critiquer. S'il est permis de comparer Destexhe à Le Pen, on efface par contre les messages anti-PS. Qui se ressemble s'assemble ?

Même si pour ma part je suis loin d'approuver tous les points de vue d'Alain Destexhe, trop "modéré" à mon goût sur certains points cruciaux, je n'ai jamais caché mon admiration pour son indépendance et son franc-parler. Je salue par ailleurs le courage dont il fait preuve en s'engageant dans un combat perdu d'avance et qu'il doit de plus aborder les mains liées, puisqu'il ne peut mener une campagne de franche opposition à l'équipe sortante sous peine de fournir à la rue de Naples le prétexte ardemment désiré pour le vider du MR. Aujourd'hui des solutions libérales sont pourtant indispensables, non seulement pour redresser notre économie, mais également et surtout pour assainir la vie politique. S'il est une chose que démontre la très solitaire carrière politique d'Alain Destexhe, c'est que l'alternance démocratique au clientélisme est difficile, voire sans doute impossible.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

5 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
Comme tu l'écris justement, qui se rassemble s'assemble, et ce n'est pas neuf : Gosuin a toujours fait des mamours au PS - comme l'illustre ses jérémdiades permanentes en faveur du secteur parasitaire. D'ailleurs, ne fut-il pas directeur-adjoint de Moureaux (alors, ministre-président de la Communauté française) il y a une quinzaine d'années ?

http://chacun-pour-soi.blogspot.com/2006/02/un-autre-prurit-socialiste-bruxelles_16.html
à 12:00 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Le PS le lui rend d'ailleurs bien, voir le billet où on annonce fièrement qu'il reconnait le "bon boulot" de Gosuin. A noter par ailleurs un point que je n'ai pas abordé dans le billet, soit la représentation de Destexhe comme un collabo à la botte des Flamands. Le FDF, c'est toute la bêtise de l'ex-VU, mais en français et le gauchisme en plus.
à 12:31 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
A ce propos, quand Flupke Moustache avait traité Destexhe de "collabo pro-Flamand", je ne me souviens pas qu'une quelconque personnalité-citoyenne-et-solidaire ait dénoncé cet accès de racisme anti-Flamand. Il eût aussi fallu rappeler Moureaux à plus de pudeur dans le choix de ses invectives, quand on sait que son parti fut le premier à collaborer avec l'occupant en 1940, en la personne de son président d'alors, Henri De Man.

De plus, il a suffi qu'AD pointe du doigt le désastre politique wallon pour qu'il se fasse conspuer comme "mauvais sujet" par l'establishment socialeux... de la même manière qu'une certaine droite américaine traite de "mauvais patriotes" les opposants intérieurs à la politique US actuelle.
à 1:04 PM
 
Blogger APlennevaux a écrit...
hey hey,

quel blog ignoble... pouah, j'en ai donc profité pour commettre un étron dessus:

http://www.elections-auderghem-2006.be/fr/index.php?2006/05/27/11-pour-destexhe-le-ps-reste-inerte-face-aux-affaires&cos=1
à 2:21 PM
 
Blogger etienne a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 4:11 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil