29.6.06

Et qu'est-ce qu'on dit à la dame ?

30 millions d'euros pour le secteur parasitaire: on voit qu'au PS, parti d'Arena et de Lanaan, on sait comment s'attacher l'électorat en ces temps difficiles.

Remarquons par ailleurs une fois de plus l'incroyable servilité de la presse aux ordres, subsides à la presse obligent, qui met délibérément l'accent sur les rares personnes productives qui comptent parmi les heureux élus, soit les infirmières (tout le monde aime les infirmières) et les puéricultrices. On ne s'attarde pas trop sur les hordes d'inutiles encartés qui font du "socio-culturel" ou de "l'aide à la jeunesse" (la plupart de ces pseudo-fonctionnaires sont en effet plutôt jeunes), principaux bénéficiaires des largesses ministérielles. Et qui c'est qui paie ? A votre avis ? Petits veinards va !

Il fut un temps où on appelait une personne qui travaille pour une autre sous la contrainte et sans rien recevoir en retour un "esclave". Aujourd'hui, on préfère dire "contribuable".

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil