17.8.06

Faut-il rire ou pleurer ?

Si certains se mettent à douter de l'existence même du complot terroriste récemment déjoué par les services secrets britanniques, les conséquences de cet événement n'ont, elles, rien d'imaginaire. Une fois de plus, il s'agit de se servir de l'événement pour légitimer de nouvelles atteintes aux droits des individus.

S'il faut en croire les journalistes de "La Libre Belgique", les nouveaux projets liberticides européens ont pourtant été présentés avec une petite dose de surréalisme qui ne manque pas de sel. Voici un extrait des propos tenus par Franco Frattini, le commissaire européen à la Sécurité :

"On ne peut pas laisser (les terroristes) gagner la guerre sur nos valeurs européennes. Nous devons surveiller plus attentivement Internet pour pouvoir agir de manière plus efficace et nous devons établir des plans pour Europol afin de surveiller les armes et le matériel permettant de fabriquer des bombes"


Que faut-il en déduire : que le droit des individus à la liberté ne fait pas partie des valeurs européennes, qu'il en fait partie mais que nos édiles veulent rendre clair qu'ils se soucient des libertés individuelles comme de leur premier décret, ou bien que les hommes de l'Etat sont stupides au point d'arriver à se contredire en seulement deux phrases ? Quelle que soit la réponse à cette question, une chose est sûre : les droits des individus continueront à l'avenir à être bafoués. J'aimerais pouvoir finir sur une phrase bien sentencieuse comme "s'il en est ainsi, les terroristes ont déjà gagné leur guerre". Malheureusement, il n'a pas fallu attendre la franchise internationale Al Quaeda pour que les hommes de l'Etat bondissent sur le moindre prétexte leur permettant de justifier de nouvelles atteintes aux droits des personnes. Ce sont les citoyens complaisants qui les élisent, et qui vont même jusqu'à leur demander d'être privés de plus de libertés, qui sont les artisans de leur propre servitude.

Cette conclusion me remet en mémoire les mots de Benjamin Franklin :

"Those who would give up Essential Liberty to purchase a little Temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety.".



links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil