13.8.06

Le retour de l'eurocommunisme

Ce n’est pas un scoop, mais il est toujours bon de le rappeler : le communisme maintient encore et toujours son joug terrifiant et mortifère sur les Nord-Coréens et les Cubains. Sans doute guidés par un sentiment de solidarité avec ces régimes odieux, nombre d’États européens sont en voie de totalitarisation avancée. Car, contrairement à la ritournelle partageuse, l’Union européenne n’est pas cette institution "néo-ultra-giga-mégalibérale". J’en veux pour preuve l’existence d’une institution peu connue, mais qui repose sur des bases on ne peut plus inquiétantes : le RETIS.


Qu’est-ce que c’est donc que cette bestiole ? Accrochez-vous, cet acronyme mystérieux signifie : "Réseau européen transrégional pour l’inclusion sociale". Il s’agit d’une organisation réunissant les régions européennes, et dont le programme consiste à promouvoir des politiques ultrasocialistes. En effet, les objectifs affichés sont les suivants : "éradiquer la pauvreté, oeuvrer à la liberté, l’égalité en dignité en droit et en fait, ainsi qu’à l’émancipation sociale de chaque femme et chaque homme". En clair, cela signifie que l’égalitarisme et la spoliation trouvent ici un laboratoire orwellien des plus accueillants.


Ce programme d’inclusion englobe donc les villes et régions européennes en les invitant à s’inspirer des acquis, non du Gosplan, mais presque, puisqu’il s’agit de la "Méthode ouverte de Coordination". Et ce, afin de soutenir la planification urbaine et rurale. Nous pouvons aussi découvrir que, tous les deux ans, les Etats membres doivent remettre un rapport au Politburo, analysant l’évolution de chaque "Plan national pour l’inclusion sociale".


Non contents de vouloir détruire ce qui subsiste de notre maigre liberté, les supporters du communisme transrégional veulent éclairer de leurs lumières les pays entrants, comme si ceux-ci n’avaient pas, pour la plupart, enduré les désastres du marxisme le plus cruel. Amnésie volontaire et indécence idéologique communient en l’occurrence dans une sorte de messe noire collectiviste.


"L’inclusion sociale ?" Ce n’est rien d’autre que la nouvelle forteresse arrogante du socialisme européen.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger xxc a écrit...
Ce que je trouve dingue avec ce type d'organisme, c'est que la couleur est clairement affichée, sans la moindre gêne ni précaution. Sans ambages, on nous expose les intentions totalitaires du machin.

Et… ça ne dérange à peu près personne !
à 10:44 PM
 
Blogger xxc a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 9:30 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Remarque très pertinente, cher XXC. Le socialisme continue d'attirer une foule d'individus, non parce que ceux-ci seraient majoritairement ignares ou stupides, mais parce qu'ils savent très bien quel profit en tirer. C'est ce qui explique pourquoi les idéaux de liberté continuent d'être dénigrés.
à 2:53 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil