9.10.06

L'éthique selon le PS

Rien de plus surréaliste que de voir les socialistes donner des leçons d’éthique à l’écologiste Isabelle Durant, qui a préféré s’allier au bourgmestre sortant Bernard Clerfayt, plutôt que de soutenir une majorité de circonstance, qui aurait reposé sur un siège détenu par un "Loup gris" notoire. Savourons, par ailleurs, notre plaisir d’avoir vu craquer en direct le masque faussement patelin de Di Rupo, qui a montré son véritable caractère aussi infatué qu’autoritaire lorsqu’il fut confirmé que le parti Ecolo avait osé briser le rêve maïeural d’Onkelinx. Snif, j’en écrase une larme...


De plus, le PS schaerbeekois ne se remet pas de se retrouver dans l’opposition car, sans Laurette (ministre de la justice au sein du gouvernement fédéral, rappelons-le à l’intention de nos lecteurs français), c’est l’espoir de quelques belles subventions qui s’envole. Ce n’est pas moi qui l’invente, mais Jean-Pierre Van Gorp (n° 4 de la liste Onkelinx) qui l’écrit noir sur blanc en un aveu déconcertant de franchise :


"Oublions aussi les aides providentielles qui auraient pu nous être octroyées par un relais comme Laurette Onkelinx au sein du gouvernement."

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger Antoninov a écrit...
J.-P. Van Gorp écrit aussi:

"Schaerbeek est une commune en déséquilibre financier que l'on ait masqué les chiffres pour les élections ou pas."

Le PS n'était pas au pouvoir ces dernières années à Schaerbeek?
à 5:28 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Sans oublier que l'intéressé a été échevin pendant 18 ans !
à 6:14 PM
 
Blogger Jean-Paul a écrit...
Oui vous avez raison : Di Ruppo que je surnomme Di Pipo pour sa faculté étonnante de nous faire des leçons d'éthique et de bonne gouvernance.
Etant français, je suis stupéfait de constater qu'il existait plein d'accords péélectoraux.
Pourquoi ne pas faire des élections à deux tours comme en France. Les listes fusionneraient et l'électeur pourrait choisir.
Si à Schaerbeek, cet accord ne s'était pas fait, trois listes largement minoritaires l'emportaient avec Lorette comme Bourgmestre. C'est la démocratie à l'envers : l'élection à qui perd gagne !
Je ne comprends rien aux subtilités d'alliances.
Vous avez de la chance de ne pas avoir de leader crédible et mediatique d'extrême droite francophone car il pourrait faire aussi bien qu'en Flandre.
Je ne veux pas donner de leçon mais il y a de quoi être dégouté de la politique
à 5:51 AM
 
Blogger Mateusz a écrit...
Surtout que le PS de Namur a craché sur un accord qu'il avait avec le CDH pour la province, pour garder la ville... à mon avis l'éthique ne doit pas être la même selon la région !
à 3:15 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
A propos du cdH, voir Milquet parler d'éthique aux côtés de Di Rupo a de quoi faire rire. Surtout quand on se rappelle la manière dont elle a mangé ses promesses à Ixelles il y a six ans :

http://www.yvesdejonghe.be/parjures/etape1.php

Merci à PYL d'avoir rafraîchi notre mémoire.
à 4:03 PM
 
Blogger melodius a écrit...
A noter que lors du débat télévisé, le programme d'Onkendael se bornait à chercher à ramasser le plus possible de subsides, ce qui a permis à Clerfayt de placer un de ses rares bons mots, au sujet des ennuis que ce type de politique cause à des villes comme Charleroi...
à 6:09 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil