30.9.06

L'État belge devant ses juges

Après avoir été condamné par la Cour de cassation qui l’accuse d’être responsable de l’arriéré judiciaire à Bruxelles, voici que l’État belge pourrait se voir attaqué en justice par les autorités européennes, à la suite de l’affaire SWIFT, s’il était prouvé qu’il n’a pas appliqué la législation européenne sur la protection des données.


Lorsque fut divulgué le jugement de la Cour de cassation, des parlementaires ont accusé - ô ironie - la justice d’attenter à la séparation des pouvoirs (dont chacun sait combien elle est respectée en notre beau royaume fritier). Mais, si elle était si pressée d’intervenir dans les affaires publiques, pourquoi donc la justice belge s’est-elle montrée tellement discrète au sujet de la complicité, au moins passive, du gouvernement belge dans l’affaire SWIFT ?

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger melodius a écrit...
Ce qui est comique en Belgique, c'est qu'on a remplacé l'état-veilleur de nuit par l'état-assistant social; toutes les fonctions régaliennes sont totalement délaissées au bénéfice du socio-cul et de l'interventionnisme économique à tout crin.
à 6:11 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil