30.9.05

Harry Potter, ou les bienfaits de l'alphabétisation

"L'analphabétisme moderne", disait le père d'un de mes bons amis, "c'est de ne pas connaître l'anglais". Amis analphabètes de France et de Navarre, mais surtout de France car la tradition de nombrilisme intellectuel pudiquement appelée "exception culturelle" a permis à l'analphabétisme moderne d'y faire des ravages, je vais à présent vous prouver pourquoi il est bon de ne pas être un sauvageon incapable de s'exprimer dans un autre idiome que sa langue maternelle. L'épisode VI de Harry Potter sort en librairie ce soir à minuit une. Dans ma grande bonté, je vous éviterai d'attendre jusque là : Dumbledore meurt peu avant la page 600 et c'est Rogue qui le tue. Voilà, je viens de vous gâcher votre plaisir. Mais il faut dire que HP VI, je l'ai lu il y a trois mois, quelque temps après sa sortie en anglais. Fans de Harry Potter, vous voilà punis de votre inculture. D'ici HP VII, je vous conseille d'apprendre l'anglais.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

16 commentaires

Blogger AM a écrit...
C'est beau la façon dont tu viens de pourrir sans prévenir! J'en ai rien à foutre d'Harry Peloteur et en plus je parle Anglais. Donc je ne me sens pas concerné. Pour l'analphabétisme moderne je suis entièrement d'accord.
à 9:59 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Hé hé hé, j'avoue avoir mes petites faiblesses, les "spoilers" en sont une ! Et évidemment ce n'est drôle que si le lecteur ne s'y attend pas.
à 11:26 PM
 
Blogger AM a écrit...
J'imagine la tronche du lecteur qui n'en peut plus d'attendre et qui fume de rage parce que tu lui a pourri son coup.
à 1:13 AM
 
Blogger Turuk a écrit...
Oui bon il y a de la marge entre "savoir s'exprimer dans un autre idiome que sa langue maternelle" et se taper un bouquin de + de 600 pages dans cette autre langue. Enfin, grand bien te fasse... :-)
à 3:17 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Certes, mais n'oublions pas qu'il s'agit de littérature pour enfants et adolescents, ce n'est pas du Joyce ou du Shakespeare.
à 5:39 PM
 
Blogger plus1 a écrit...
Parler anglais c'est bien, mais avoir de la patience aussi. Pourquoi faudrait-il acheter un livre dès qu'il sort (peu importe la langue)? Parce que tout le monde en parle? Avec tes spoilers tu encourages malheureusement cette consomation immédiate où il faut être le premier à acheter le truc qui vient de sortir. Et puis de toute façon, personne ne peut acheter tout les livres dès qu'il sortent.

Perso, j'aime pas assez Harry Potter pour l'acheter mais ma soeur (de 25 ans) est fan et c'est d'ailleurs pour ça que j'ai fini par en lire quelques-uns. Et bien quand à l'occasion je lui emprêterai les suivants, cette petite blague me fera encore moins rire. D'ailleurs ça me fait penser puisque tu reconnais que c'est une littérature destinée plutôt aux enfants (donc forcèment pas encore totalement bilingue), quel parent amateur de HP serait assez sadique pour acheter le bouquin en anglais?

(Ah oui, je sais que c'est pas une excuse mais ptet qu'à Paris y a des librairies qui vendent les livres en VO à tout les coins de rue et au prix normal, mais je suis pas certain que ce soit le cas partout en francophonie)
à 3:03 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Je ne vois pas en quoi mes spoilers encouragent la consommation immédiate.

Quant au fait qu'il s'agisse de littérature pour adolescents, ma foi, c'est une raison de plus pour un néophyte en anglais de se le procurer : cela permet de développer ses capacités de lecture sans que la lecture d'une page ne soit un exercice d'une pénibilité rédhibitoire.
à 3:24 PM
 
Blogger plus1 a écrit...
on, allez je clarifie alors:
Imaginons que je comptais le lire en anglais mais d'ici quelques mois, et bien me voilà puni de ne pas m'être jeté dessus dès qu'il est sorti. Ca me semblait pourtant évident. (à moins que ce soit le terme "consomation immédiate" qui pose problème?).
Mais sinon pour prendre une mauvaise analogie, c'est un peu comme raconter la fin d'un film que t'as vu avec la foule le jour de sa sortie alors que moi je comptais attendre que les salles se vident, voire le louer en DVD.

Pour ce qui est des plus jeunes, j'ai parlé d'enfants. Donc de personnes qui souvent apprennent seulement à lire un vrai livre. C'est normal qu'ils commencent dans leur langue maternelle. Si j'insistait sur eux c'est parce que les medias ont fait tout un foin de ces enfants qui découvraient la lecture grâce à HP, et dont les parents (éventuellement également amateur) étaient ravis qu'ils lâchent leur pokemons.
à 1:07 AM
 
Blogger h16 a écrit...
Très rigolo, ce spoiler.

Il est (très) peu probable que des enfants lisent ce blog, ceci dit.

En outre, un spoiler n'a jamais empêché de prendre du plaisir si le livre/film est bon. Sinon, on ne pourrait rien relire/voir plusieurs fois.
à 12:04 PM
 
Blogger patrick a écrit...
C'est fort différent de lire un évênement d'un livre, dans son contexte, avec ses tenants et aboutissants, l'avant et l'après, la façon dont il se déroule, et l'écriture de ce moment, par rapport à apprendre cet évênement de façon isolée et hors-contexte, brutale et sans aucune construction préalable, ce qui s'appelle un spoiler.
Le spoiler est désagréable pour cela, parce qu'il te fait découvrir un évênement à un moment qui n'est pas celui prévu par l'auteur, et donc pas le moment qu'il a préparé spécialement pour, auquel il t'amène petit à petit.

Comparer ça à revoir ou relire quelque chose, c'est un peu comme si tu disais que lire un résumé d'un film, c'était la même chose que le voir.
Revoir un film c'est d'une part se replonger dans le contexte tout entier de ce film, et d'autre part retrouver une partie du plaisir que l'on a eu la première fois. Rien à voir avec lire un spoiler.

Je n'en ai personnellement rien à cirer de Harry Potter, en français, anglais ou kazakhe, mais ce genre de spoiler, ça m'a l'air avant tout vil, mesquin et gratuit. De la méchanceté gratuite. Super. Comme si on en avait pas déjà assez.
à 3:53 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
De la méchanceté gratuite ? Je trouve que vous y allez un peu fort. SI la moindre plaisanterie devient de la "méchanceté", on est en plein dans la dictature de la bien-pensance. Et pendant qu'on fustige cette "méchanceté" inoffensive, la méchanceté coûteuse fait tranquillement son chemin en sous-main : haine du libéralisme, impôt censés frappér la fortune mais qui pénalisent surtout les clases moyennes, politique agricole commune qui cause chaque année des milliers de morts en Afrique, et j'en passe. C'est cette méchanceté-là, qui se travestit en soi-disant gentillesse, qu'il faudrait fustiger et éradiquer, pas celle, supposée, qui motive les blagues de potache comme celle-ci.
à 7:40 AM
 
Blogger patrick a écrit...
Un peu fort, peut-être, mais c'est justement parce que j'ai l'impression qu'il y a déjà suffisamment de choses qui ne tournent pas au mieux pour ne pas en rajouter encore des couches.

Et je ne réagis pas une quelconque plaisanterie, il me semble. C'est quand même avant tout destiné, de façon avouée, à gâcher le plaisir de lecture d'autrui. Et sans que ce ne soit franchement drôle. Quel intérêt? N'y a t'il pas d'autres formes d'humour un peu plus fines que celle-ci, qui me semble, dans le fond, assez grossière? Cracher dans la soupe du voisin ça n'a rien de bien subtil.
Mais j'admets bien sûr que c'est futile et anodin par rapport à de nombreux autres enjeux, c'est justement ce qui m'amenait à interroger le lecteur sur la profonde pertinence de ce genre de plaisanterie...
à 12:33 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
De la qualité des formes d'humour il est, me semble-t-il, difficile de juger. En ce qui me concerne, je ne vois rien de très méchant là-dedans. Comme le faisait judicieusement remarquer un commentaire, le fait de connaître un élément (qui n'est pas la fin ou le noeud de l'intrigue) ne gâche pas le plaisir que le lecteur peut avoir à découvrir le roman dans son ensemble. Sinon personne ne serait jamais allé voir le troisième épisode de la guerre des étoiles.
à 5:03 PM
 
Blogger Claire a écrit...
Constantin, vous avez de la chance que, fan de Harry Potter, j'ai acheté le livre en français le jour de sa parution, et je l'ai terminé le lendemain, je suis donc, au moment où je lis votre prose, au courant que ce cher Dumbledore est mort (ouin !!!).

Mais je peux vous assurer que si je vous avais lu AVANT de l'apprendre en lisant les 600 premières pages du tome 6, j'aurais trouvé un moyen de me venger de ce spoiler, une véritable trahison pour vos amis francophones, aps bilingues et fan d'HP.
à 4:06 PM
 
Blogger Dilbert a écrit...
Et voici un autre spoiler : le tome 7 sera le dernier et dans ce tome Harry triomphera de Voldemort !
à 12:53 PM
 
Blogger jabial a écrit...
Je rappelle à tout hasard que :

- HP, c'est pas un cours de physique des particules. Le lire en anglais, c'est pas si dur.

- Amazon, qui livre partout en francophonie, a un joli site qui vend la VO à un prix normal (et souvent inférieur à la VF d'ailleurs).

- Je ne vois pas pourquoi une personne qui ne parle qu'une seule langue étrangère n'est pas quand même analphabète. Tant qu'on y est, pourquoi ne pas exiger le Chinois et l'Indien (de base bien sûr, pas les dialectes)?

Nous sommes tous des analphabètes, mais l'ignorance n'est déshonorante que si elle procède du désir de ne pas savoir.
à 7:46 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil