12.10.05

Destexhe strikes again !

Le sénateur Alain Destexhe, dont le rapport sur l'état catastrophique de la Wallonie fit grincer pas mal de dents longues au PS et au MR, est interviewé dans "Le Soir Magazine" de cette semaine. Il y dénonce avec vigueur la "tyrannie du consensus" qui asservit la Wallonie depuis tant d'années, tirant à boulets rouges (pour ainsi dire) sur la prééminence des intérêts politiques au détriment de la vitalité économique, dénonçant l'Etat prédateur qui terrorise les entrepreneurs débutants, la gabegie du secteur public (ex: il existe cinq services publics de télédistribution en Wallonie !), etc.

A noter enfin qu'il n'hésite pas à fustiger d'autres particularités wallonnes. On y apprend ainsi que l'UWE (Union wallonne des entreprises) est subventionnée publiquement. Après une brève recherche, j'ai en effet trouvé un texte officiel qui corrobore les dires du courageux sénateur:

Sur proposition de la Ministre de la Recherche et des Technologies nouvelles Marie-Dominique Simonet, le Gouvernement wallon décide d’octroyer à l’ASBL Union Wallonne des Entreprises une subvention d’un montant maximal de 1.542.083 € dans le but de favoriser l’intégration des PME et des centres de recherche agréés aux programmes européens de recherche. Ce montant est alloué à l’organisation patronale afin de subsidier des opérations de promotion et d’assistance au 6ième Programme-cadre de l’Union européenne. Celui-ci vise à renforcer les bases scientifiques et technologiques de l’industrie européenne et à favoriser le développement de sa compétitivité internationale.

Lisant ce paragraphe édifiant, on ne peut que se remémorer ce propos indémodable de Jean-Baptiste Say:

S'il y a quelque bénéfice à retirer d'une entreprise, elle n'a pas besoin d'encouragement; s'il n'y a point de bénéfice à en retirer, elle ne mérite pas d'être encouragée.

Je ne doute pas qu'A. Destexhe se serve d'aphorismes aussi percutants lors de ses prochaines sorties.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil