29.1.06

Libération ou la rigueur journalistique

Je viens de terminer, furibard, un article de ce journal pourri qu'est Libération. L'article parle de Christian Vanneste, récemment condamné pour propos homophobes. Il ne s'agit pas, ici, de discuter cette condamnation, voir à ce sujet ce fil de discussion sur Libéraux.org.

Les raisons de ma colère peuvent se lire ici :
Son premier métier, c'est «philosophe», «en dehors des modes». Cet enseignant en lycée déteste les tendances. S'est tenu à sa ligne. A 7 ans, en 1954, il voit les Français se rendre, en photo dans le journal, lors de la chute de Diên Biên Phû. Son engagement politique date de là, avec cette «honte» de la République. «Si la piétaille ne se décide pas à participer à la stratégie, elle se fait écraser à tous les coups», dit-il. Vanneste, donc, ou la défense des intérêts de la piétaille. Avec de Gaulle. Il est de droite. Mais aussi libéral. «La droite n'est pas assez à droite, il n'y a qu'en France qu'elle est molle comme cela.» Vanneste aligne les mots, les citations. Il s'écoute parler avec gourmandise, dévore les livres : sur sa table, un ouvrage sur les métiers d'art, une biographie de Claude Debussy. Il aime «retourner les idées comme des gants», abuse des citations, noie son interlocuteur sous les auteurs (un peu de Péguy, beaucoup de Robert Schuman, le père de l'Europe). Il a ce côté «fiches». Chez les auteurs, il prend les mots qui l'arrangent et les tord dans son sens.
Quelqu'un pourrait-il m'expliquer comment Didier Arnaud, le journaliste de Libération coupable d'avoir écrit cet article, arrive à une telle conclusion? D'où sort-il que ce Vanneste est libéral, surtout?
Didier Arnaud est-il un analphabète, incapable de lire une simple définition du terme "libéral" dans un dictionnaire? En quoi ce Vanneste correspond à cette définition?

Il n'y a décidément rien à attendre de ce journal de nazes, de propagandistes anti-libéraux qu'est Libération.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

4 commentaires

Blogger Eti-N a écrit...
Même dans l'acceptation "large" du terme de libéral, on peut pas franchement dire que Vanneste en soit un. Outre cette sortie fort peu agréable sur l'homosexualité, il a été à l'origine du "fameux" amendement sur le "rôle positif" de la colonisation et rapporteur du projet de loi DADVSI ! Dans le genre liberticide ces derniers mois, je crois qu'il obtient la palme en France !


Ceci dit, je crois avoir compris la psychologie du journaliste : pour lui, le "la droite est pas assez à droite, elle est trop molle" est synomyne de libéralisme. Du réflexe pavlovien (insultant) en quelque sorte.
à 1:16 PM
 
Blogger Harald a écrit...
" La droite n'est pas assez à droite, il n'y a qu'en France qu'elle est molle comme cela. "
" Il s'écoute parler avec gourmandise [...] abuse des citations [...] Il a ce côté «fiches» "

Je connais au moins 3 ou 4 personnes qui correspondent à cette description sommaire, pas plus libérales que Vanneste d'ailleurs.
à 6:10 PM
 
Blogger h16 a écrit...
' faut pas lire libé, vous vous faites du mal. Ou alors, il faut s'attendre à y trouver ce genre d'absurdités...
à 7:50 PM
 
Blogger patrick a écrit...
Ben, c'est pas la faute au journaliste si Christian Vanneste se définit lui-même comme un libéral. Désolé, il faut sans doute admettre qu'il y a des cons qui se revendiquent de votre étiquette politique...

Lisez l'interview suivant:
http://www.lemagazine.info/article.php3?id_article=211

Quelques passages choisis:
"Il faut, à la fois, sauvegarder les valeurs morales et libéraliser en même temps notre économie"
"Parfois, c'est en prenant des mesures libérales qu'on assure le plein emploi. Le libéralisme marche mieux que le socialisme. Quant à Nicolas Sarkozy, il est faux de dire qu'il est pour le Medef. Il défend la liberté et l'effort. On peut être libéral et populaire"

Je pense que c'est assez clair, ce monsieur se revendique bien comme libéral ... sur le plan économique. Bref, rien de bien neuf sous le soleil, conservatisme moral + libéralisme économique = la bonne vieille droite, quoi.
à 1:59 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil