25.1.06

CPE, CDE, CTE, CEPL...

Un grand raout national d'une centaine de milliers d'étudiants et de millions de syndicalistes se met en place contre le CPE (Contrat Premier Emploi) de M. Borloo.

Mais, mise à part la droite socialiste UMPiste ou radicale, qui peut défendre un tel projet, qui ajoute un nouveau mode opératoire dans un système déjà hyper-complexe ?

D'autant que M. Borloo oublie qu'après le premier emploi, il y en a un deuxième pour lequel un cadre juridique est à mettre en place via le CDE (Contrat de Deuxième Emploi), puis un troisième (le CTE).

Il faudrait également penser aux personnes qui, comme moi, portent des lunettes et ont donc des besoins particuliers à formaliser dans un type de contrat spécifique (le Contrat pour l'Emploi des Personnes à Lunettes). Puis aux chauves (le CEC, les Contrat Emploi des Chauves), dont un dérivé sera adapté au cas des jeunes (le CEPCP, le Contrat d'Emploi des Personnes à Calvitie Précoce) et ainsi de suite.

A ce rythme, le plein emploi sera l'avenir de la France, étant donné le nombre de juristes nécessaires pour pouvoir embaucher quelqu'employé que ce soit (à embaucher avec le CEJCJC, Contrat d'Emploi des Juristes qui ne Connaitront Jamais le Chômage).

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil