8.5.06

Les néomillénaristes

"Il faut cesser d’opposer prévention et répression", telle est la scie à la mode, chantée sur tous les tons par les "modérés" de la fausse audace anti-idéologique, qui s’imaginent battre ainsi en brèche la bien-pensance de gauche prévalant dans les débats sur la sécurité. Cette bien-pensance se caractérise donc par l’insistance mise quasi exclusivement sur la "prévention". En d’autres termes, il s’agit pour les politiciens "progressistes" et leurs agents électoraux - journalistes, psychologues, pédagogues, sociologues, assistants sociaux, etc. - d’empêcher que le Mal se produise.


Et le Mal est partout, mesdames et messieurs : il ne s’agit plus seulement des crimes et délits communément définis, mais aussi et surtout des choix que chacun de nous opère quotidiennement. Boire ("Attention, citoyen ! boire nuit à ta santé, or le tonneau des Danaïdes de la sécu est percé et se vide d’hectolitres de solidarité chaque année !"), manger ("Attention, citoyen ! manger gras te conduira tôt ou tard à bouffer les pissenlits par la racine ! Qui c’est qui va payer tes impôts si tu t’en vas trop tôt ? Sale égoïste, va "), fumer ("Attention, citoyen ! fumer constitue un désagrément enfreignant la morale citoyenne d’Hygiène de Vie - pour ta peine, nous allons taxer un peu plus ton paquet de cibiches, mauvais sujet !"), prendre sa voiture ("Attention, rouler en voiture exprime ta volonté antisociale de rouler sur le dos de tes congénères !"), faire l’amour ("Attention, citoyen ! faire l’amour peut conduire à procréer ! Un nouveau-né coûtera cher à la collectivité, donc n’oublie pas de mettre ton bonnet en plastique avant de faire trempette !") Et ainsi de suite. La conclusion logique à ces calembredaines consisterait à enfermer chacun de nous dans un CDP - centre de désintoxication préventive - et à transformer chaque logement en cellule d'une vaste colonie pénitentiaire créée "pour notre bien".


Bref, l’idéologie de la prévention appliquée à tous les champs de l’action humaine est le stade suprême du totalitarisme hypocrite. Le terme "totalitarisme" n’est d’ailleurs pas trop fort, puisque cette démence repeinte aux couleurs de la rationalité vise à dénaturer l’être humain, à extirper de son âme le goût du risque ainsi que de le priver de sa responsabilité ; l’individu devient un automate aux mains des puritains de gauche, qui sont autant de Dr. Frankenstein de la Néo-Morale citoyenne. Ce phénomène est en vérité un lointain héritage du millénarisme révolutionnaire, si bien décrit par Norman Cohn dans son classique The Pursuit of Millenium. Ancêtres des communistes et des nazis, les Frères du Libre Esprit, Thomas Müntzer, ou encore les anabaptistes de Jan Bockelson, voulaient instituer le "Royaume des Cieux" sur Terre. En tentant de détruire la nature de l’homme, ils ont utilisé tous les moyens de coercition - expropriations, pillages, massacres, collectivisation des moyens de production et de reproduction - et donné un avant-goût de l’Enfer à leurs victimes et boucs émissaires. Ces messies autoproclamés se croyaient au-dessus des lois, comme nos maîtres actuels, et pensaient pouvoir commettre impunément leurs forfaits au nom du Bien.


En vérité, le Mal ultime, c’est refuser à l’homme sa nature faillible et lui dénier le droit de mener sa vie en liberté et, partant, comme être responsable de ses actes. C’est pourquoi, en toute rigueur, j’oppose prévention et répression. Dans toute société civilisée, la répression sanctionne les auteurs de vrais délits et non les "crimes" sans victime. La prévention, en revanche, n’est que le masque faussement avenant de l’oppression. Rompons par conséquent avec la novlangue en vigueur et n’appelons plus la prévention que par son nom véritable : l’oppression.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger marchange a écrit...
Vu que tu es un coutumier de la chose, je pense que tes autres lecteurs ne prennent plus temps de te remercier pour ces textes d'une si grande qualité, je te remercie donc et te félicite par la même occasion.
à 4:36 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Merci à toi !
à 9:17 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil