20.8.06

La guerre, c'est la paix

Bien entendu, l'Etat d'Israël est animé par sa volonté de paix... Comme le prouve sa toute récente violation de la trève.

Mais tout le monde connaît le respect absolu que cet Etat accorde aux résolutions internationales...

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

8 commentaires

Blogger RonnieHayek a écrit...
Signalons aussi que la "sentinelle de l'Occident" poursuit, d'autre part, sa politique socialiste d'expropriation contre les Palestiniens : http://www.imemc.org/content/view/20908/1
à 10:58 AM
 
Blogger Taranne a écrit...
In accepting the cease-fire, the Hezbollah leader, Hasan Nasrallah, warned that his militia reserved the right to attack Israelis as long as they remain on Lebanese soil. At the same time, the Israeli military declared that it reserved the right to respond to attacks and prevent weapons shipments to Hezbollah guerrillas in the southern border hills until an international force was in place.

Bref, un cessez-le-feu pour rire où chacune des deux parties se réserve le droit de tataner l'autre si l'envie lui en prend. Très Proche-Orient tout ça. Honnêtement, vous n'avez pas envie de vous pencher sur des sujets qui en valent vraiment la peine?
à 12:22 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Libre à toi, évidemment, de considérer que ce qui se passe là-bas est un épiphénomène anecdotique (mais, en ta qualité de chrétien déclaré, tu devrais davantage t'y intéresser, ceci dit).

Pour ma part, je considère que la situation au Proche-Orient est, du point de vue libéral, particulièrement inquiétante, étant donné qu'elle permet à de bons libéraux de se faire, tout à coup, les défenseurs du socialisme et de la violence étatique - pourvu qu'ils se présentent comme les "défenseurs des valeurs occidentales".

Simple question d'équilibre, comme tu aimes à l'écrire pour d'autres sujets. ;-)
à 1:39 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
J'avoue avoir peine à comprendre pourquoi la "qualité de chrétien déclaré" rend l'intérêt pour le Proche-Orient obligatoire ???

Sinon, effectivement, c'est effectivement là-bas que l'on peut observer :

1) le mépris total dans lequel des belligérants tiennent leur propre population : tant le Hizbullah au Liban qu'Israël sur son propre territoire n'ont cure de l'impact sur la population de leur petite guéguerre

2) la "deux poids, deux mesures" qui caractérise l'action diplomatique américaine et dont les conséquences pèsent également sur ses alliés
à 1:51 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Concernant la situation des chrétiens en Israël :

http://www.ifamericansknew.org/history/rel-christians.html
à 3:03 PM
 
Blogger Biranta a écrit...
Je vien ici du "Washington Post" parce que j'ai "linker" cette reportage aussi.
On ne peu pas tolerer les action d'Israel contre les autres pais!
Mon Français n'est pas grand chose... mais...
Je vous faite une "link".
Au revoire!
à 4:27 PM
 
Blogger Taranne a écrit...
Je ne considère pas le conflit au Proche-Orient comme un "épiphénomène anecdotique" mais plus simplement comme une guéguerre locale où les belligérants ont tous une part égale de responsabilité, ou personne ne désire vraiment la paix, et qui ne durerait peut-être pas depuis si longtemps si tant de gens n'en faisaient pas un enjeu de portée mondiale. Il existe bien d'autres conflits tout aussi sanglants et qui ne suscitent pas le dixième de l'indignation (souvent sélective, hélas) et de la passion qui s'attachent au Proche-Orient.
Sinon, je suis aussi perplexe que Constantin sur la relation entre ma confession religieuse et l'intérêt que je devrais ou ne devrais pas manifester pour la chose proche-orientale (en dehors du sort des victimes, s'entend)
à 8:01 PM
 
Blogger Taranne a écrit...
J'ai d'ailleurs résumé mon sentiment sur mon blog.
à 8:04 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil