5.9.06

Les services secrets cambriolés

Encore une histoire bien belge ces derniers jours : les bureaux du GIA à Bruxelles ont été cambriolés. Quand jeparle du GIA, il ne s'agit bien sûr pas du Groupe Islamique Armé, mais d'une émanation des services secrets belges (si si, ça existe), le Groupe Interforces Antiterroriste. Fidèle à la tradition belgo-française de créer un quelconque "comité" ou "groupe de travail" dès qu'il faut "lutter" contre un "problème", notre gouvernement que le monde nous envie avait fait créer un machin censé centraliser les informations ultra-secrètes concernant les activités des personnes soupçonnées de faire partie de groupes terroristes. Mais n'avait apparemment pas jugé utile de sécuriser ou de faire surveiller ses bureaux.

Tout petit scandale a évidemment ses conséquences politiques, surtout en période pré-électorale. Voilà donc qu'Alain Destexhe, chevalier des causes perdues et asticoteur en chef du PS, profite de l'occasion pour étriller le ministère de la justice, dont dépend le nouveau bazar. Ca tombe bien, c'est une socialiste, et non des moindres, qui gère ce ministère. La brave Laurette, sur laquelle le sort semble s'acharner (et c'est tant mieux, j'aimerais bien être débarrassé de cette insupportable pimbêche), se serait bien passée de cette nouvelle attaque.

Apparemment, la dernière sortie d'Alain-la-menace n'est pas du goût de sa hiérarchie. Tout ça me laisse un goût de réchauffé dans la bouche. A l'inverse du ragoût de ma maman, le réchauffement du ragoût politique a tendance à produire un truc nettement plus fétide que l'original.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger melodius a écrit...
Sa "hiérarchie", en effet.

Nos "représentants" sont censés obéir au doigt et à l'oeil à des gens à qui nous n'avons jamais donné ce pouvoir.

Voir sinon le billet scandaleux à ce sujet publié sur http://ruedelaloi.blogspot.com/
à 10:04 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil