30.8.06

Le PS : roi de la prise d'otages

Dans une interview publiée aujourd’hui dans "Le Soir", le Lider Marxismo du PS bruxellois, Philippe Moureaux (AKA le Stal’ du canal) distille une fois encore son venin, l’une de ses cibles de choix étant, parmi d’autres, Alain Destexhe - preuve que celui-ci a tapé où ça faisait mal en dénonçant la culture politique socialo-mafieuse en Wallonie. Ce n’est, du reste, pas la première fois que Flupke Moustache, empereur indétrônable de la mauvaise foi, attaque le sénateur MR, l’ayant naguère traité de "collabo du VB". Il est toujours curieux de voir les socialistes donner des leçons d’antifascisme (de surcroît, à des gens peu suspects de ce genre de sympathie !). Sans doute est-ce une manière d’occulter le comportement d’un certain président du POB en 1940, en sus de pratiquer le terrorisme intellectuel - dont Flupke Moustache s’est fait une spécialité - à l’encontre de ceux qui refusent la dictature socialiste en Wallonie et à Bruxelles.


Puisqu’il est question de "terrorisme", c’est de ce crime que Moureaux accuse le Ministre-Président flamand Yves Leterme. Le malveillant donneur de leçons reprend la rumeur selon laquelle ce dernier aurait attaqué verbalement la famille royale (alors qu’il semble que ses propos aient été tronqués). Que Leterme soit antimonarchiste ou non, dans le fond, cela peu importe ici ; le point réellement inquiétant est que le marxiste molenbeekois montre, lui, le peu de cas qu’il fait de la liberté d’expression, tout à son obsession de la criminaliser.


Une question doit également être soulevée. Pourquoi donc les socialistes, descendants proclamés des régicides de 1793, s’enthousiasment-ils désormais tellement pour l’institution monarchique ? L’objectif du PS est en réalité de préserver, non l’unité du pays, mais le maintien des transferts fiscaux en direction de la Wallonie et - par ricochet - son pouvoir dans le sud du pays.


Dès lors, en accusant les Flamands de mettre la pression sur la famille royale, Moureaux cherche à noyer le poisson en dissimulant (très mal) que le PS veut prendre en otage le Roi, si ce n’est déjà fait, pour l’obliger à masquer, puis éventuellement endosser la faillite du pays, et de la Wallonie en particulier.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil