27.9.04

Violence à l'école

Ce matin, les "maternelles" (émission sur La Cinq) présentait une rubrique de questions-réponses entre parents et psychologue. Une des questions portait sur la violence à la maternelle.
D'après la psychologue, les enfants venant de crèches sont plus violents que les enfants confiés à une nourrice ou restés dans le giron familial.
Alors, ma question, c'est : pourquoi les hommes politiques poussent-ils à la création de crèches au lieu de permettre au marché de se réguler et de créer des places de nourrice ?

Alors les réponses qui me viennent à l'esprit sont les suivantes :
1 - les politiciens ne sont pas informés des résultats de cette étude.
2 - les politiciens connaissent les résultats de cette étude, mais en nient les conclusions par idéologisme et sectarisme.
3 - les politiciens connaissent les résultats de cette étude, mais ne voient pas d'autres moyens pour s'en sortir.
4 - les politiciens connaissent les résultats de cette étude et agissent en parfaite connaissance de cause, parce que :

* mettre en place des crèches et scolariser les enfants tôt, ça légitime leur action et leur position.
* la violence de demain devra trouver une réponse sociale, coercitive ou réglementaire, et ça leur fait du travail pour les années à venir, et ça légitime leur situation de demain.


De toute façon, leur réaction est révoltante :
dans le cas 1 : on ne peut prétendre gérer une situation sans être informé, c'est une règle de base.
dans le cas 2 : nier la réalité par idéologie est stupide, mais bon, en France...
dans le cas 3 : prétendre gérer une situation en étant dépassé par celle-ci, c'est de l'incompétence.
dans le cas 4 : c'est du cynisme. Mais, bien entendu, cela ne ressemble pas à nos responsables politiques.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger n°3 a écrit...
Les crèches sont nécessaires, tant qu'il y a des foyers qui n'ont pas les moyens de se payer une nourrice.
Mais c'est parce que l'Etat leur pompe tellement d'impôts qu'ils n'ont plus d'argent pour s'occuper convenablement de leurs enfants. Bien sûr, l'absurdité du système réside dans le fait que c'est avec le fric pompé que l'Etat construit des crèches... Mais si il décidait de ne plus en construire, il ne réduirait pas pour autant les impôts, d'où la difficulté de prendre position pour ou contre la construction de crèches.
à 5:14 PM
 
Blogger Bix a écrit...
Pour que l'étude ait un quelconque intérêt, il faudrait aussi voir d'où viennent socialement les enfants. Un peu comme la récente étude qui concluait que les écoles privées avaient un meilleur niveau que les écoles publiques mais que si on prenait les origines sociales des élèves on obtenait finalement le même résultat...
à 6:45 PM
 
Blogger Octavius a écrit...
La psy en question expliquait que les enfants issus des crèches étaient abitués à jouer des coudes pour prendre un jouet, à ne pas être encadrés par les adultes (et j'en passe)

Je pense surtout que nous sommes confrontés à des crèches publiques évidemment mal étudiées, évidemment sans moyens financiers, et sans personnel pour faire correctement le travail éducatif.

Il existe des crèches parentales dans lesquelles il est demandé aux parents de venir quelques heures une fois de temps en temps pour assister le personnel, et dans lesquelles les enfants sont plutôt mieux encadrés.
à 10:44 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil