7.10.04

Les mots et les choses

Si l'amalgame est généralement fait entre "capitalisme" et "impérialisme", cela est dû certainement à l'ignorance ou, dans le chef de certains idéologues, à la mauvais foi pure et simple. Cependant, cette confusion est également entretenue par plusieurs défenseurs autoproclamés du marché. Je pense notamment à l'American Enterprise Institute et d'autres think tanks présumés pro-market.

Faut-il rire ou pleurer en lisant, par exemple, qu'"aucune autre administration que celle de Bush n'a pleinement satisfait les partisans du libre-échange" ?

En réalité, il s'agit d'organisations institutionnelles vendant leurs conseils au gouvernement - conseils orientés vers davantage d'étatisme. Mais elles dissimulent leur véritable objectif sous de grands slogans comme "liberté d'entreprendre", "prospérité", ou "défense de la propriété privée". Comme le relève Robert Higgs, les intellectuels conservateurs qui soutiennent la guerre se contredisent s'ils prétendent l'approuver au nom de l'extension du libre-échange.

Il ne faut, enfin, pas oublier que la croissance de l'Etat américain (comme d'autres, d'ailleurs) s'est accélérée à la suite de diverses ententes conclues avec certaines grandes entreprises: la fameuse alliance Big-Business-Big Government est toujours en vigueur.

Quand nous défendons la liberté, prenons donc bien garde à ne pas opposer le mot à ce qu'il désigne.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger Constantin a écrit...
while Senator Kerry has waffled and other Democrats and the party platform have taken blatantly protectionist positions and criticized the market-opening achievements of the Bush administration, in unprecedented fashion President Bush and the Republicans have vigorously touted their record of championing new free trade agreements throughout the campaign. The market-opening achievements of the Bush administration ? Ah bon, il y en a eu ? Enfin, je veux dire, en-dehors des nouvelles barrières à l'entrée sur le marché de l'acier et les nouvelles mesures protectionnistes protégeant les agriculteurs ?
à 7:01 AM
 
Blogger moon a écrit...
perso je dirai corporatisme au lieu d'impérialisme ...
à 2:02 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Les deux mots sont de rigueur: corporatisme pour le soutien à des groupes industriels (on parle d'ailleurs communément de "Corporate Welfare") et impérialisme pour cette alliance mercantiliste visant à imposer la "lex americana" au monde entier. Mais sans doute mon post n'était-il pas suffisamment explicite à cet égard.
à 3:45 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil