18.11.04

Accomplissement du système

Elio di Rupo, président du PS, vient d'entrer dans le CA de la Banque Dexia. Le GERFA (Groupe d'Etude et de Réforme de la fonction administrative) s'en est, à juste titre, ému. Mais faut-il s'étonner de cette nouvelle ? Il s'agit seulement d'un jeu de chaises musicales, puisque Di Rupo remplace Didier Donfut devenu secrétaire d'Etat aux Affaires z'européennes, et qu'il y a toujours eu des politiciens dans le CA de cette société bancaire - l'un des derniers en date étant Karel De Gucht, devenu ci-devant ministre des Affaires qui lui sont étrangères. Il suffit pour s'en convaincre de lire la liste des administrateurs.

Pour ma part, j'y vois la quintessence du système politique belge en particulier, et étatique en général : la collusion sans cesse renforcée entre le monde des gouvernants et celui de la finance "privée" (adjectif de pure forme, puisqu'en l'occurrence, les communes participent à hauteur de 15% dans cette société).

En somme, ce partage des dépouilles opimes dont le contribuable exsangue fait les frais, n'est pas une "dérive du système" comme le déplore Michel Legrand, président du GERFA, mais au contraire son accomplissement.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

3 commentaires

Blogger Chitah a écrit...
Je confirme, les français présents au Ca sont des membres patentés de l'establishment français, avec notamment Anne-Marie Idrac, ancienne ministre de Juppé et actuelle Directrice des Transports Publics Parisiens (RATP) et Thieery Breton, bon manager s'il en est, mais des sociétés Bull et France Telecom (il en est devenu PDG à chaque fois pour sauver une boite d'Etat suite à une injection massive d'argent public).

C'est un possible successeurs de Sarko à Bercy, d'ailleurs, ce Breton.
à 3:46 PM
 
Blogger Constantin a écrit...
Quel panier de crabes, c'est proprement dégoûtant.
La prochaine fois qu'on me dira que l'Etat sert à éviter les dérives qu'on retrouve dans le privé, je crois que je vomirai sur mon interlocuteur.
à 9:02 AM
 
Blogger Sous-Commandant Marco a écrit...
C'est dégoûtant mais rigolo, un peu comme un accouplement d'escargots.

C'est rigolo car tous ces braves zompo, la main gauche sur le coeur et la main droite dans les poches des contribuables, continuent à qualifier leur système, sans rire, de "capitaliste":

http://www.lewrockwell.com/featherstone/featherstone12.html

Comme les escargots hermaphrodites, ils changent de casquette en fonction de leurs propres intérêts.
à 11:08 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil