31.7.06

Des élections truquées en perspective ?

Depuis quelques temps, les politiciens (wallons, mais aussi bruxellois) s’inquiétaient du manque d’intérêt exprimé par nombre d’étrangers au sujet des prochaines élections. La date limite d’inscription étant atteinte, qu’ont décidé les autorités de la Ville de Bruxelles ? Tout bonnement, d’ inscrire les personnes récalcitrantes en leur envoyant des formulaires par le truchement de diverses ASBL. Que cette tâche de recrutement électoral soit dévolue à un secteur aussi massivement politisé et subventiophage a de quoi laisser songeur...


De plus, l’information suivante donne pour le moins à réfléchir : "En principe, une vérification pour s'assurer que la personne qui s'est enrôlée est bien électrice a lieu, mais ce ne sera pas le cas vu le manque de temps." En clair, la loi électorale sera bafouée au nom de l’intérêt de caciques socialistes aux abois.


Que cette loi soit critiquable, j’en suis bien conscient. En effet, pourquoi faudrait-il habiter ici depuis cinq ans pour se prononcer sur la politique locale ou même nationale ? De même, pourquoi un étranger devrait-il prêter une sorte de serment d’allégeance à la social-démocratie belge (car que sont devenues les lois du peuple belge, sinon un corpus d’édits socialistes) ? Ces règles sont évidemment une manière de créer des citoyens de seconde zone tout en prétendant le contraire. Pour ma part, je pense d’ailleurs qu’un étranger qui bosse sans rien exiger de personne a plus le droit de voter qu’un chômeur de Mons ou des Marolles, qu’un indépendant "petit blanc" subventionné ou qu’un fonctionnaire encarté - trois catégories de Belges vivant de l’impôt.


Mais, en l’occurrence, la question n’est pas là. Des politiciens votent des lois et règlements, puis à la moindre difficulté s’arrangent pour les contourner, dans l’espoir de se voir reconduits dans leurs fonctions.
Les socialistes et leurs comparses sont bel et bien déliés des lois. Pour rappel : c’est le sens même du terme "absolutisme", devenu la loi fondamentale de notre royaume fritier.


PS : excellent billet de Climax sur le même sujet.

PPS : et Thierry dénonce à son tour cette manoeuvre illégale.

UPDATE : interrogé par Ludovic Delory sur Bel-RTL ce mercredi matin, Yvan Mayeur, entre autres président du CPAS de Bruxelles-Ville, dément l'information contenue dans la dépêche Belga (http://www.rtl.be/site/Index.aspx?PageID=1; cliquer sur "L'invité de 7h50"). Dont acte, et merci à Ludovic d'avoir posé la question.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

6 commentaires

Blogger AM a écrit...
La capacité des socialistes à se faire les chantres de la démocrassie et à ensuite contourner les règles quand celles-ci ne tournent pas la situation à leur avantage est étonnante. Ils n'ont aucune faculté de remise en question et utilisent leur fameux "droits à" pour justifier leurs méfaits. Le collectivisme est vraiment le cloaque de la pensée humaine.
à 5:36 PM
 
Blogger Thierry a écrit...
Je me demande comment la presse, la TRPS et Télé-Bruxelles développeront cette info de première importance (des majorités sont tombées pour moins que ça...)
à 5:39 PM
 
Blogger PYL a écrit...
Cette info me paraît fortement suspecte, il faut en effet savoir que les inscriptions d'électeurs étrangers doivent être validées par le collège des bourgmestre et échevins et non par l'administration, qui ne fait que dresser rapport audit collège. Les inscriptions sont donc clôturées ce lundi, ce qui ne veut aucunement dire que les listes seront dressées mardi sans vérification, il y aura simplement une liste complémentaire établie une fois les vérifications effectuées et seulement après le vote du collège.
La dépêche Belga en néerlandais, de même que l'article de Brusselnieuws (commun à TV Brussel, FM Brussel et Brussel deze weeek) évoque d'ailleurs "toutes sortes d'asbl" (allerlei vzw's et verschillende vzw's) et non les CPAS.
Ce ne serait pas la première fois que Belga donne une traduction erronnée du néerlandais vers le français, ils avaient évoqué l'an dernier l'incendie d'une "école islamiste" aux Pays-Bas, alors que la dépêche originale en néerlandais parlait d'une "école musulmane".
Sur le fond, les deux versions de la dépêche, néerlandaise et française, ne m'inspirent aucune confiance, d'ailleurs "De Nieuwe Gazet" n'est pas un journal séparé, ce n'est que l'édition anversoise d'"Het Laatste Nieuws", comme "Le Courrier de l'Escaut" vis-à-vis de "Vers l'avenir". La seule source est donc HLN, pas précisément "la presse de qualité", plutôt "la presse de caniveau"...
à 5:46 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Merci PYL de ces précisions.

Cependant, sur le fond, je ne vois pas ce que cela change. Car que la distribution de ces formulaires soit le fait de diverses ASBL n'atténue pas la gravité de cette information. Au contraire, elle en dit long sur l'instrumentalisation du monde associatif à des fins bassement politiques.

En outre, je ne vois pas en quoi cette information serait douteuse, de surcroît quand on sait - comme vous l'indiquez - que les inscriptions doivent être validées par le conseil des bourgmestres et échevins.

Quant à la "presse de caniveau", elle a parfois le mérite de révéler des informations que la presse ayant pignon sur rue se garde bien de révéler par peur de perdre ses subventions.
à 6:44 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Et j'ai donc modifié mon post en conséquence.
à 6:58 PM
 
Blogger PYL a écrit...
Et dans De Morgen du 01/08, c'est encore une autre version, ils mettent plutôt en cause des candidats et des asbl (plutôt du type ethnique) qui auraient fait de la retape au sein de leurs propres communautés, à savoir les Turcs, les Italiens et les Congolais. Le chef de cab de l'échevin Groen! déclare: "Wij vermoeden dat er binnen die gemeenschappen actief gemobiliseerd is. Door bepaalde kandidaten of door verenigingen. Ik sluit niet uit dat er bij de politici 'kleine persoonlijke initiatiefnemers' zijn die mensen hebben aangepord om zich te laten registreren". Le résultat, c'est que les inscriptions sont arrivées par paquets les derniers jours, logique si elles se sont effectuées via des intermédiaires, rien d'illégal à cela.
à 11:56 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil