19.7.06

Terrorisme d'état

Ce à quoi nous assistons aujourd'hui au Liban est la prise en otage d'une population civile totalement innocente, qui ne se distingue en rien d'actions terroristes telles celle de Beslan, si ce n'est par son ampleur. Le gouvernement israélien et Tsahal annoncent benoîtement qu'ils poursuivront les exécutions d'otages tant que l'état libanais ne leur aura pas donné satisfaction, chose qui est d'ailleurs totalement impossible, le rapport de forces libanais étant ce qu'il est. Il y a donc fort à parier que des centaines d'innocents perdront encore la vie.

Il ne fait par ailleurs aucun doute que la destruction du Liban et le meurtre de Libanais innocents ne peut que renforcer, sinon le Hezbollah, du moins des mouvements radicalement anti-israéliens. Le gouvernement israélien est tellement obnubilé par l'obsession d'inspirer la terreur à tous ses voisins qu'il a perdu tout sens de la mesure et toute vision à moyen et long terme. Si Israël est incapable de vivre avec comme voisin une démocratie multi-confessionnelle et raisonnablement occidentalisée, avec qui peut-il s'entendre au Proche-Orient, hors quelques dictatures militaires et encore, tant qu'elles durent ? Le terrorisme d'état israélien offre la démonstration de l'exactitude de la propagande de ses pires ennemis, soit que l'état hébreu est un corps étranger dont seule la disparition peut ramener la paix dans la région.

Une fois de plus, l'Occident, Etats-Unis en tête, a fait la démonstration de sa profonde hypocrisie et du fait qu'en dernière analyse, il considère qu'Israël est "des nôtres" et que par conséquent tout lui est permis, tandis que la vie d'Arabes, même non-musulmans, même "occidentalisés" comme le sont nombre de Libanais, ne vaut pas qu'on se fâche avec un état ami. En témoigne par exemple la manie risible de mettre systématiquement sur le même pied les pertes israéliennes, insignifiantes et principalement militaires, et les pertes libanaises, énormes et quasi exclusivement civiles. C'est une erreur morale et politique qu'un jour ou l'autre nous payerons très cher, et les premiers à qui l'addition sera sans doute présentée seront précisément les Israéliens.

PS : à lire absolument: l'excellent éditorial paru aujourd'hui dans le quotidien libanais "L'Orient - Le Jour".

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

47 commentaires

Blogger libergold a écrit...
"Si Israël est incapable de vivre avec comme voisin une démocratie multi-confessionnelle et raisonnablement occidentalisée, avec qui peut-il s'entendre au Proche-Orient, hors quelques dictatures militaires et encore, tant qu'elles durent ?"

Peut-on qualifier de démocratie un pays dont une armée apparemment non-contrôlée a la mainmise sur une région entière ?

Peut-on qualifier de démocratie un pays qui attaque un poste-frontière de son voisin sans justification ?

Peut-on qualifier de démocratie un pays qui lance des centaines de missiles sur son voisin, sans distinction de cibles (donc, sur des civils, des gares etc.) ?

D'après vous, que devrait faire Israël ? Se laisser faire ? Demander gentiment au gouvernement libanais de rendre les otages ?

Le Liban, en ne reprenant pas le contrôle du Liban-Sud comme le lui a demandé l'ONU, a conservé une bombe à retardement qui lui explose aujourd'hui à la figure.

Le Hezbollah a préparé ses attaques depuis longtemps. Il n'a pas acquis des centaines de missiles en quelques heures/jours...

Sur un blog libéral, vous devriez plutôt fustiger le Hezbollah qui prive nombre de libanais de leur liberté, qui ne facilite pas les échanges, la liberté d'entreprendre, le respect de la propriété, etc.

libergold
http://prisonniersdespolitiques.blogspot.com/
à 12:12 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Libergold, en identifiant le Hezbollah au Liban, vous tombez dans le piège rhétorique et politique tendu tant par cette organisation que par le gouvernement israélien. Ce faisant, vous vous rangez du côté des idiots utiles de ce double terrorisme.
à 12:41 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Autre chose, libergold : un blog libéral n'est pas là pour encenser les entreprises d'épuration ethnique.

En outre, vous avez l'air de totalement perdre de vue le sens originellement étatique du terme "terrorisme" (apparu pendant la révolution française).
à 12:51 PM
 
Blogger libergold a écrit...
Cher Ronnie,

Probablement, n'avez-vous pas remarqué qu'Israël attaque essentiellement des postes, bâtiments et autres quartiers du Hezbollah ?

Donc, leur cible est bien le Hezbollah et non pas le Liban dans sa globalité.

Mais pour se protéger des représailles, le Hezbollah se mélange à la population et aux structures libanaises, entre autre en étant dans le gouvernement.

Dans ces conditions, comment proposez-vous de distinguer le Hezbollah du Liban ?

Et que devrait faire Israël ?
à 12:55 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Libergold, il y a un grand absent dans votre réaction: les civils libanais qui ne sont pour rien dans tout ce mic-mac, hors le fait que ce sont eux que vos copains massacrent. En les ignorant, vous vous rendez moralement complice de leurs bouchers.

Je trouve par ailleurs assez rigolo que vous ayiez le front d'invoquer une résolution de l'ONU pour défendre un pays qui se torche systématiquement le cul de toutes les résolutions de l'ONU qui le concernent, ainsi que de ne pas vous rendre compte que si un comportement belliqueux et impérialiste vous ôte la qualité de démocratie, il y a belle lurette qu'Israël n'en est plus une.
à 12:55 PM
 
Blogger melodius a écrit...
C'est cela, Israël bombarde des infrastructures civiles - que je sache, on ne tirait pas de roquettes depuis l'aéroport de Beyrouth - et des populations civiles "à l'insu de son plein gré". Votre argumentaire ne s'embarrasse pas d'une quelconque rapport avec la réalité dirait-on.
à 12:59 PM
 
Blogger libergold a écrit...
"Autre chose, libergold : un blog libéral n'est pas là pour encenser les entreprises d'épuration ethnique. "

Le terme 'épuration ethnique' me semble excessif mais il n'engage que vous.

D'autre part, je n'encense pas le gouvernement israélien, de même que je n'approuve pas les fondements de ce pays.

Mais dans ce cas précis, Israël a été attaqué sans raison et la responsabilité n'est pas uniquement dans le chef du Hezbollah mais dans l'ensemble du pays qui a laissé faire le Hezbollah. Les Edito d'Orient-le Jour attestent cette reconnaissance par les libanais eux-mêmes.

Si les libanais avaient refusé le Hezbollah au gouvernement et avaient dénoncé l'armement accumulé dans le Liban-Sud, la catastrophe aurait pu être évitée. Mais tous les libanais ont fermé les yeux, donc ils sont également responsables.
à 1:15 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Il ne faut pas chercher bien longtemps pour voir que le but de cette opération est bien de faire souffrir les populations civiles libanaises (et palestiniennes, parce qu'à Gaza, the show goes on) afin de les pousser à réaliser les buts d'Israël, soit éliminer ses adversaires. Au hasard, deux commentaires de militaires israéliens:

http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3277243,00.html
http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3277237,00.html

Affirmer que les civils ne sont pas visés est tout simplement un mensonge; ils ne le sont pas moins que les civils allemands lors du bombardement de Dresde.
à 1:16 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Les Libanais sont tous également responsables ? Je vous dispense d'encore commenter sur ce blog qui n'a pas vocation à accueillir les divagations communistes ou nazies.
à 1:17 PM
 
Blogger Lucilio a écrit...
...on ne tirait pas de roquettes depuis l'aéroport de Beyrouth...
Sans doute, mais les Israéliens ont la conviction que le Hezbollah reçoit du matériel iranien via cet aéroport. C'est la même raison qui les pousseraient à bombarder les routes reliant le Liban à la Syrie.
à 1:19 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Les Israéliens ont la conviction que le monde entier est contre eux et n'ont aucun scrupule à répondre à chaque incident par une débauche de violence tout à fait inouïe.

Où va-t-on si on admet ce genre de politique ? Serait-il légitime de bombarder le port d'Anvers parce qu'il y a sans doute des armes illégales qui y transitent ?

Le but politique est très clairement de détruire le Liban afin de pousser les Libanais à éliminer le Hezbollah, ce qu'Israël est bien incapable de faire par ses propres moyens.
à 1:25 PM
 
Blogger Lucilio a écrit...
Les Israéliens ont la conviction que le monde entier est contre eux...
Cette boutade n'infirme pas le fait qu'ils pourraient très bien avoir raison : nombre de spécialistes militaires pointent le fait que les missiles lancés par le Hezbollah semblent trop perfectionnés pour cette organisation terroriste et viendraient bien d'Iran. D'autres spécialistes estiment que des conseillers militaires iraniens aident concrètement le Hezbollah dans ses actions (cfr l'attaque contre un navire de guerre israélien).
à 1:31 PM
 
Blogger libergold a écrit...
Ronnie, Melodius : répondez à une seule question svp :

Quel aurait du être l'attitude d'Israël face à l'attaque du poste frontière et aux tirs de missiles ?
à 1:33 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Lucilio, je me fous du Hezbollah. Mon billet est consacré aux civils libanais que Tsahal massacré à l'heure où nous dialoguons. Il semblerait d'ailleurs que Tsahal vienne de bombarder des quartiers chrétiens de Beyrouth, j'imagine qu'ils vont affirmer qu'ils visaient Nasrallah ?

Et je le répète, les frappes visent des infrastructures pétrolières, des silos à grain, des centrales électriques, la distribution d'eau potable, des ponts, des routes, des ports, un aéroport international, bref, des infrastructures civiles d'où jamais la moindre roquette a été tirée.
à 1:36 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Libergold, je me fous de la politique israélienne à l'égard d'un monstre dont la naissance doit d'ailleurs beaucoup à l'état hébreu: ILS N'ONT PAS A MASSACRER DES CIVILS QUI N'ONT RIEN A VOIR AVEC CE CONFLIT.
à 1:38 PM
 
Blogger Lucilio a écrit...
Melodius, je suis relativement de ton avis sur les buts profonds de l'action israélienne. Je voulais seulement corriger le point de l'aéroport que tu avais cité comme (mauvais) exemple.
à 1:41 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Libergold,

Israël a utilisé n'importe quel prétexte pour attaquer le Liban, visant probablement en réalité la Syrie et l'Iran - voie assurée vers la déstabilisation complète de la région, soit dit en passant. Surtout, un Etat qui se prévaut de principes supérieurs aux autres (je n'y crois pas, mais faisons comme si) perd tout crédit en recourant au massacre de civils innocents.

Ce faisant, les dirigeants israéliens voudraient faire détester leur pays du monde entier qu'ils ne s'y prendraient pas autrement - autant pour leurs sempiternelles jérémiades. Ils oublient aussi qu'à force de toujours se présenter comme gardiens inflexibles de la "démocratie occidentale", ils entraînent avec eux l'Occident dans cette exécration universelle - avec la complicité de nombreux Européens et Américains, assurément.

Si, d'autre part, des libéraux estiment qu'un pays en guerre est autorisé à faire n'importe quoi, alors ils peuvent faire une croix sur leur profession de foi libérale, car ils contredisent les valeurs mêmes qui ont forgé cette doctrine politique.
à 2:00 PM
 
Blogger Jacabou a écrit...
Je n'aperçois pas en quoi il serait si scandaleux qu'un état dont les soldats sont attaqués, sans le moindre début de motif, par une milice représentée au gouvernement d'un autre état, considère qu'il est victime d'un acte de guerre et réplique par tous les moyens normaux de la guerre. Le Hezbollah, faut-il le rappeler, est membre du gouvernement libanais et contrôle militairement tout le sud du Liban.

C'est la guerre. La guerre est toujours horrible pour les civils innocents, qui n'y peuvent strictement rien, et qui sont d'ailleurs victimes des deux côtés de la frontière. Il est un peu choquant que Melodius n'ait pas un mot pour les victimes civiles israéliennes - si, si, il y en a, car les Katyousha ne repèrent pas encore l'uniforme et de toute manière, le Hezbollah n'est guère réputé pour se soucier des civils innocents (les Israéliens ne sont jamais innocents puisqu'ils sont juifs).

Ce n'est pas, en tant que telle, la réplique militaire du gouvernement israélien que l'on peut mettre en cause - qu’aurait-il pu faire d’autre ? - mais éventuellement les moyens utilisés. A cet égard, je ne vois pas ce qu'il y a de si extraordinaire, dans une guerre, à viser des infrastructures telles que des aéroports, des casernes militaires, des quartiers généraux ennemis, des ponts et des routes, ou des centrales électriques. Toutes les armées de tous les pays du monde, à toutes les époques depuis que l’humanité existe, ont toujours procédé de cette manière. Y compris les Libanais de tous les bords, les Syriens, les Jordaniens, les Palestiniens, les Egyptiens. Et les Français, les Anglais, les Américains et les Belges.

Mais cela ne suscite l’hystérie que lorsque c’est Israël qui fait la guerre.

Le deux poids deux mesures est encore illustré par le fait que Melodius estime que la libération des otages israéliens est politiquement « impossible » pour le gouvernement Libanais. Se demande-t-il seulement s’il est politiquement « possible » pour le gouvernement israélien de réagir autrement que militairement à une agression militaire du Hezbollah ? Encore une fois, qu’aurait-il fait à la place de M. Olmert ? Qu’auraient fait MM. Chirac, Verhofstadt et Blair ? Qu'aurait-on voulu qu'ils fassent ?
à 2:19 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Ce qui est surtout remarquable est l'hystérie des pro-Israël qui passent tout à leur Etat socialiste et ségrégationniste chéri. Y compris quand Tsahal s'en prend à des convois destinés à l'aide médicale : http://archive.gulfnews.com/articles/06/07/18/10053572.html

Et tout cela avec le pognon du contribuable américain, notez-le bien : http://www.washington-report.org/html/us_aid_to_israel.htm
à 2:58 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Certaines personnes sont incapables de s'imaginer qu'on puisse critiquer Israël pour ses actes, et non pour des raisons du type "tout le monde hait Israël".

Si "c'est la guerre" de bombarder des civils messieurs, vos dénonciations du terrorisme tombent bien à plat, d'autant que les terroristes en question n'ont commencé à viser des infrastructures civiles que lorsque Tsahal s'y est mis.

Deux poids, deux mesures, c'est tout à fait exact.
à 3:20 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Ah, et je signale que les exigences israéliennes vont bien plus loin que la libération des otages, mais consistent tout simplement en la destruction de Hezbollah.
à 3:28 PM
 
Blogger melodius a écrit...
A noter que Tsahal tâche également d'affamer les Libanais:

http://www.lorient-lejour.com.lb/page.aspx?page=article&id=318023
à 4:30 PM
 
Blogger Jacabou a écrit...
Non seulement je m'imagine très bien que l'on puisse critiquer Israël pour ses actes, mais 1) je ne m'en prive pas moi-même le cas échéant, notamment en ce qui concerne ses aspects discriminatoires ou l'absence de séparation de la synagogue et de l'état 2) vous ne répondez pas à la question : qu'auriez-vous fait ? qu'aurait fait Chirac ?

Par ailleurs, je n'ai jamais trouvé d'explication à l'espèce d'attention surdimensionnée dont fait l'objet Israël en temps de guerre, par comparaison avec le peu d'intérêt que suscitent les guerres menées par d'autres pays se disant des démocraties. Qui se souvient de l'opération Licorne, au cours de laquelle, en Côte d'Ivoire, les soldats français ont tiré copieusement sur la foule, ont repoussé, à coups de mitrailleuse héliportée, des manifestants voulant traverser un pont, et ont même écrasé avec une colonne de blindés des Ivoiriens voulant leur barrer le passage, sous le regard éberlué d'un missionnaire français ? A supposer qu'Israël ait commis les crimes que Melodius lui reproche, cela ne l'excuserait pas que le gouvernement français en fasse autant, mais Melodius a-t-il écrit à cette époque "Terrorisme d'Etat" en parlant de la France ? S'est-il publiquement indigné, a-t-il mis le drapeau ivoirien en berne ? Et si non, pourquoi le fait-il en parlant d'Israël ? Pourquoi l'attitude de Melodius est-elle si répandue ? Je n'ai pas la moindre réponse à cette question.
à 4:54 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Jacabou,

D'abord, maugréer que ceux d'en face ou d'à côté font pareil à dessein d'alléger les fautes de la partie que l'on défend est le degré zéro de la morale politique.

Ensuite, il a été précisément question de l'intervention française en Côte d'Ivoire sur ce blog, dans un post de Jabial : http://chacun-pour-soi.blogspot.com/2004/11/la-dcolonisation-nest-pas-finie.html

De plus, si la communauté libérale est à peu près unanime pour condamner les derniers prurits impérialistes de la France, elle est au contraire divisée par les conflits au Proche-Orient - alors que cette dernière question est bien plus lourde de conséquences pour la paix du monde que les gesticulations militaires et diplomatiques d'un pays en pleine déconfiture. En outre, ceux que l'on entend le plus fort sont les partisans les plus aveugles de la politique israélienne, qui laissent de côté leur profession de foi humaniste en minimisant complètement le sort des civils laissés sur le carreau.
à 5:14 PM
 
Blogger Jacabou a écrit...
Cher RonnieHayek,

D'abord, si vous lisez mon message, j'ai bien écrit "A supposer qu'Israël ait commis les crimes que Melodius lui reproche, cela ne l'excuserait pas que le gouvernement français en fasse autant". Si je parle de l'opération Licorne, ce n'est pas pour dire que d'autres font pire qu'Israël, ce qui serait effectivement le degré zéro de la morale politique, mais uniquement pour observer que l'opération Licrone a suscité beaucoup moins d'indignation. Pour des crimes d'ailleurs à mon avis beaucoup plus graves que ceux qu'on reproche à Israël puisque, que je sache, les Français habitant en France n'ont jamais été menacés par des tirs de roquettes d'Ivoiriens.

Ensuite, vous faites référence à un post de Jabial, qui est précisément celui, parmi les membres de votre blog, qui a jugé utile de se désolidariser de Melodius sur la question de la condamnation d'Israël. Je trouve cela très significatif.

Enfin, je ne suis pas du tout de ceux que l'on appelle des "inconditionnels d'Israël", mais je crois que ce conflit soulève des passions, chez les détracteurs d'Israël, qui ne sont pas toujours exemptes de préjugés (loi du talion, cruauté supposée, absence de compassion, perversité essentielle des intentions, etc. ). Par exemple, l'idée défendue par Chirac et reprise par Melodius qu'Israël aurait la "volonté de détruire le Liban" - je cite - me paraît absurde, et ne m'explique pas que cette idée soit reprise sous la plume de gens que je crois normalement intelligents et raisonnable. Comme si les Israéliens avait secrètement espéré une attaque du Hezbollah pour pouvoir enfin massacrer des enfants libanais sous une pluie de condamnations internationales dont ils pourront se "torcher. On n'est pas loin des Protocoles des Sages de Sion. Ridicule.

La plupart des Israéliens sont comme tout le monde, ni plus ni moins, et ce qu'ils veulent, comme tout le monde, ce n'est pas "détruire le Liban", mais vivre tranquillement dans leur pays.
à 6:57 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Chaque fois qu'Israël fait une saloperie, selon certains il faut absolument la relativiser en comparant avec d'autres atrocités. Donc oui, Israël bombarde Beyrouth et a déjà tué plus de deux-cents civils libanais "pour faire pression", mais n'oublions surtout pas les victimes de Tamerlan lors du sac de Bagdad. Ou de Attila lorsqu'il prit Aquilée, histoire de mettre tout cela en perspective historique.

Et une fois de plus JE ME FOUS DE SAVOIR CE QU'ISRAEL "DEVAIT FAIRE"; en tout cas, pas massacrer des civils libanais totalement innocents.
à 7:04 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Tout d'abord, merci à la raclure bolchévique de m'avoir traité d'antisémite, à défaut d'avoir le moindre argument valable à m'opposer. Je me suis déjà fait traiter de fasciste par certains de ses congénères, j'accepte avec autant de fierté d'être traité d'antisémite, puisque désormais cela signifie simplement qu'on s'oppose au prêt-à-penser anti-arabe.

Je signale par ailleurs que Tsahal a bombardé aujourd'hui des quartiers chrétiens; c'est sans doute parce qu'ils croient y trouver Nasrallah ?
à 7:23 PM
 
Blogger Jacabou a écrit...
Cher Melodius,

"raclure bolchevique", "anti-arabe", quoi d'autre encore ? Je vois que lorsqu'on n'est pas d'accord avec Monsieur Mélodius, l'insulte tient vite lieu de débat. Je me demande ce qui peut vous faire dire que je serais "bolchevique" ou que j'aurais, d'ailleurs, la moindre sympathie pour la social-démocratie. Tous ceux qui ont parlé de politique cinq minutes avec moi rigoleraient bien en entendant vos anathèmes. Cher ami, vous n'avez pas le monopole du libéralisme et tout qui n'est pas d'accord avec vous n'est pas nécessairement une "raclure bolchevique", fût-ce sur un sujet qui est, chez vous, aussi manifestement épidermique que celui d'Israël.

Et que je sache, je ne vous ai traité ni d'antisémite ni de fasciste. Je vous laisse ce genre de raccourci; quant à moi, ce n'est pas ma manière de dialoguer. Je vous croyais intelligent, je suis déçu. Bien le bonsoir.
à 10:41 PM
 
Blogger libergold a écrit...
Quand l'insulte remplace le débat, la discussion s'achève.

Je lirai les futurs posts de Melodius d'un autre oeil dorénavant.
à 12:02 AM
 
Blogger Faré a écrit...
Mélodius,

(1) Tu as parfaitement raison que toutes les attaques lancées par l'État israëlien sur des objectifs civils (usines, habitations, etc.) sont complètement criminelles, et méritent une sanction... contre les hommes d'états coupables.

(2) Mais ton usage du mot "Israël" qui identifie implicitement État et Nation porte pour le moins à confusion, surtout dans un contexte ou l'usage (malheureux) est la guerre entre États. Suggères-tu de
une guerre d'État à État contre Israël? As-tu un autre propos que celui d'époumoner ta haine des juifs? Si ton message a un contenu autre que collectiviste et/ou émotionnel, que suggères-tu précisément?

(3) Notons par contre que les attaques sur des infrastructures militaires, voire même infrastructures de transport, dans le cadre de la préparation d'une offensive terrestre (si c'est le cas), me paraissent éventuellement justifiables (moyennant paiement de réparations après la guerre).

(4) Tu te fais traiter de fasciste? Beau retour des choses. J'espère que tu méditeras la chose et que dorénavant tu éviteras d'insulter légèrement autrui de la sorte.
à 4:30 AM
 
Blogger Faré a écrit...
Ronnie: eh, la voix de son maître, arrête de dire n'importe quoi.

Melodius: dis à ton chien d'arrêter d'aboyer, ça nuit à ce qu'il y a de pertinent dans ton discours.
à 4:33 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Faré, décidément, il se vérifie qu'à l'instar de tes idoles, tu es parfaitement incapable de t'exprimer avec la plus élémentaire correction.

Amusant que tu pontifies en même temps sur la notion de civilisation...
à 8:49 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Libergold,

Vous avez écrit ceci :

Comme si les Israéliens avait secrètement espéré une attaque du Hezbollah pour pouvoir enfin massacrer des enfants libanais sous une pluie de condamnations internationales dont ils pourront se "torcher".

Hé bien, veuillez lire ce qu'en dit un porte-parole israélien :

http://fr.news.yahoo.com/19072006/290/l-offensive-d-isra-euml-l-au-liban-est-prevue.html

Ensuite, trève d'hypocrisie, vous avez accusé vos contradicteurs d'antisémitisme par deux fois :

1° de manière implicite, d'abord : ce conflit soulève des passions, chez les détracteurs d'Israël, qui ne sont pas toujours exemptes de préjugés (loi du talion, cruauté supposée, absence de compassion, perversité essentielle des intentions, etc. ).

2° Plus clairement ensuite : On n'est pas loin des Protocoles des Sages de Sion.
à 8:59 AM
 
Blogger melodius a écrit...
Jacabou, ne même pas oser assumer les insultes qu'on adresse à ses adversaires, c'est vraiment la preuve qu'on n'a pas de couilles au cul.

Faré, si tu n'apprends pas à te tenir, tu vas être banni des commentaires de ce blog. N'oublies pas que tu as un crédit égal à zéro.
à 10:21 AM
 
Blogger libergold a écrit...
Ronnie,

Vous m'attribuez des posts dont Jacabou est l'auteur.

Libergold
à 11:58 AM
 
Blogger Jacabou a écrit...
Des préjugés, tout le monde en a, et ce n'est pas nécessairement l'équivalent du racisme, qui va un pas plus loin dans l'hostilité. Lorsque je dis que les passions des détracteurs d'Israël ne sont pas TOUJOURS exemptes de préjugés, je ne dis pas que tous ceux qui critiquent Israël sont antisémites, loin de là, puisque moi-même je critique Israël. Et je ne pensais pas le moins du monde en disant cela que Melodius serait antisémite. Celui-ci s'est cependant senti piqué au vif et a cru devoir répondre à des insultes fantasmées par d'autres insultes, bien réelles celles-là. C'est son problème, pas le mien.

Ceci dit, il est permis de s'interroger sur ce qui cause une telle violence, Mélodius, dans vos dénégations et dans le ton grossièrement péremptoire que vous adoptez sur ce sujet. Vous êtes le seul à la savoir.
à 12:26 PM
 
Blogger melodius a écrit...
Je bouffe un Juif tous les matins au petit déjeuner, rôti, c'est délicieux, surtout avec un oeuf sur le plat. Voilà ce qui me motive. Ca m'emmerderait de ne plus pouvoir le faire, donc je dissémine de la propagande antisémite afin de maintenir mon régime alimentaire.

Ca te satisfait ça, comme réponse ?

PS : toujours pas de couilles au cul ?
à 2:45 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Libergold,

Dont acte, désolé de vous avoir confondu avec Jacabou.
à 3:44 PM
 
Blogger Jacabou a écrit...
C'est pitoyable. Cela faisait longtemps que je n'avais plus discuté sur ce genre de forum et je me souviens pourquoi : c'est parce que des gens aussi stupidement vulgaires que Melodius se sentent tout de suite autorisés à vous tutoyer, à vous insulter et somme toute à vous parler comme si vous aviez gardé les cochons ensemble. Il est d'ailleurs assez amusant de voir sur votre site des exhortations au savoir-vivre et à la bonne tenue, alors que sans m'avoir jamais rencontré ni me connaître et après avoir lu deux de mes posts, vous me traitez déjà - sans ironie (!) - de "raclure bolchevique".

Franchement : restez bien entre vous, continuez vos discussions masturbatoires sur la véritable essence du libéralisme, et continuez à faire les petits dictateurs sur vos forums si cela vous procure de la jouissance. Et alors j'en suis sûr, les idées libérales triompheront demain.
à 7:43 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Jacabou,

Vous n'avez de leçons de courtoisie à personne dans la mesure où, premièrement, vous traitez vos contradicteurs d'antisémites et, deuxièmement, vous prenez les lecteurs pour des imbéciles.
à 8:17 PM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Il est possible que Tsahal ait employé des armes chimiques :

http://www.7sur7.be/hlns/cache/fr/det/art_233377.html?wt.bron=detailArt
à 9:03 AM
 
Blogger Chitah a écrit...
Toutes les armes sont chimiques, et toutes les armes dégagent des saloperies au-delà de la fonction qui leur ait assignée.

Ce genre d'articles me fait penser aux articles du Monde Diplomatique sur les "armes à l'uranium appauvri", qui laisse dans l'imaginaire collectif l'idée selon laquelle les USA utilisent des armes nucléaires couramment, sur tous les champs de batailles, alors qu'il s'agit d'armes très faiblement radioactives, l'uranium appauvri étant utilisé pour sa dureté extrême (dans les têtes de missiles notamment, ceux visant à perforer des bunkers très épais).
à 10:30 AM
 
Blogger RonnieHayek a écrit...
Si toutes les armes étaient chimiques, l'emploi de ce qualificatif serait redondant et pléonastique.
à 4:16 PM
 
Blogger Chitah a écrit...
J'avoue m'être mal exprimé : je voulais dire que beaucoup d'armes ont ce type d'effets chimiques, tu imagines bien qu'un missile de fait pas que frapper une cible et la détruire, rien que la fumée dégagée peut contenir des produits toxiques.

Ce que l'on appele une arme chimique a un périmètre d'action bien plus entendu que la mise à mort de 5 ou 6 personnes, surtout dans des régions aussi densément peuplées que les villes. Par exemple, regarde ceci : http://fr.wikipedia.org/wiki/Arme_chimique#Les_effets_des_armes_chimiques'>sur Wikipedia

Les périmètres concernés se comptent en hectares, que ce soit pour la contamination des biens matériels ou l'action sur les humains.

Sans préjuger de ce qui s'est réellement passé, Dieu sait combien Tsahal sait s'illustrer par des saloperies sans nom, je tenais juste à dire que cette histoire me rappele l'invasion du Koweit par l'Irak, où l'on avait entendu que les soldats irakiens, couteaux entre les dents et grimaces diaboliques au visage, débranchaient les couveuses des petits bébés koweitiens dans les hopitaux.

Quelques temps plus tard, on a appris que l'info provenait d'une jeune femme qui se trouvait être une parente de l'ambassadeur du Koweit au USA, drole de coincidence, et que l'information était fausse.
à 5:05 PM
 
Blogger Chitah a écrit...
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
à 5:18 PM
 
Blogger Chitah a écrit...
A méditer :
lire ici
à 5:18 PM
 
Blogger MistakenMobius a écrit...
hum oui, l'intérêt d'une arme chimique c'est d'être une arme à aire d'effet qui laisse les infrastructures en place, ca n'a aucun sens de combiner ca avec une arme explosive (sans compter que l'explosion à toute les chances de détruire la charge de gaz...)

ca peu être de l'acide contenue dans une batterie, voire du liquide hydraulique...
à 9:26 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil