20.1.07

L'Habeas Corpus selon Alberto Gonzales

Toujours aussi prompt à justifier les atteintes croissantes aux libertés publiques piétinées allègrement par l'équipe Bush, Alberto Gonzales, le ministre de la Justice américain, a déclaré avec assurance que l'habeas corpus n'était pas explicitement garanti par la Constitution US. Peut-être devrait-il relire la section 9 de l'article 1er de celle-ci...

Sans doute est-ce parce que ce n'est pas une liberté si fondamentale que cela qu'un glossaire constitutionnel juge utile de préciser: "It is important to note that of all the civil liberties we take for granted today as a part of the Bill of Rights, the importance of habeas corpus is illustrated by the fact that it was the sole liberty thought important enough to be included in the original text of the Constitution." ("Il importe de noter que, de toutes les libertés que nous tenons aujourd'hui pour garanties comme une partie de la Bill of Rights, l'importance de l'habeas corpus est illustrée par le fait que ce fut la seule liberté considérée comme suffisamment essentielle pour être incluse dans le texte original de la Constitution.")

Ce modèle de scrupule juridique qu'est Gonzales a de quoi inspirer les États européens, Belgique en tête - dont le gouvernement s'ingénie à légaliser des pratiques d'espionnage contre les citoyens avec un zèle digne des néo-bolcheviques de Washington.

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

0 commentaires

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil