6.12.06

Buena Vista socialisto club

Vaniteux comme pas deux, les socialo-régionalistes wallons avaient naguère décidé de faire de "leur" Région un pivot stratégique dans la gestion des affaires mondiales. Par quel geste historique, leur infatuation se manifesta-t-elle ? Par une visite faite en 2002 à l'un des derniers tyrans communistes, le barbudo de La Havane, Fidel Castro. Le lecteur aura relevé, en contemplant l'illustration de cet article, la mine hilare et joviale de Vau Cauwenberghe et du dyslexique gaucher contrarié principautaire, Michel Daerden, qui semblent tellement heureux d'être photographiés en compagnie d'un des pires serial killers politiques de l'après-guerre, que seul un esprit chagrin, naturellement, aurait l'affront de rappeler le sinistre bilan de leur idole.

Cette escapade dans l'enfer communiste caraïbe avait pour objectif officiel (le plus fondamental étant évidemment de se payer du bon temps en picolant du mojito jusqu'à l'aube et à faire risette au totalitaire le plus bavard de la planète) de claquer de l'argent du contribuable en participant à un programme de l'Unesco de restauration de vieilles batisses tombant en ruines - saisissante image du socialisme en action. Le budget consacré à cette entreprise d'aide à dictateur en péril s'élèverait à quelque 600.000 euros (plus 125.000 dévolus à entretenir la "vitrine promotionnelle" de la République socialiste wallonne).

Un ministre cdH du gouvernement wallon, M.-D. Simonet, et un député MR, Ph. Fontaine, s'étonnent à présent, et à juste titre, de cet "investissement". Ceci dit, c'est l'aspect strictement budgétaire qui les inquiète, sans qu'aucun argument éthique, semble-t-il, vienne étayer leurs arguments. En clair, ils ont l'air d'oublier que l'argent du contribuable belge (et non uniquement wallon, précisons-le, eu égard aux transferts provenant des ménages flamands) n'a pas à rafistoler la façade d'un régime aussi abject. Nul doute que si le bénéficiaire de ces fonds s'était appelé Pinochet, les protestations eussent été bien plus sonores et retentissantes...

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

1 commentaires

Blogger Laissez faire a écrit...
Heuresement le dictateur va bientot casser sa pipe...
La fin de toute une epoque, mais rassurons nous il y aura bien des nostalgiques...

nicolas
à 10:04 PM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil