4.12.06

Cadastre des fortunes : c'est pour bientôt

Nous avons évoqué à plusieurs reprises, sur ce blog, les menaces pesant sur la confidentialité des données des particuliers belges. Tous les prétextes sont bons pour faire avaler la pilule amère de l'étatisme vorace et prédateur au citoyen, surtout lorsque les gouvernants jouent la carte du chantage à la sécurité.

Un pas de plus va être franchi en direction de l'avènement plus si lointain du cadastre des fortunes, puisque L'Echo de ce week-end nous a appris que la loi-programme que votera prochainement le parlement fédéral contiendra des mesures devant lever toute protection bancaire relative à la confidentialité des comptes. Le patrimoine des individus va donc servir de bouchon à la coque éventrée du Titanic qu'est devenu depuis longtemps l'État belge. Pour rappel : ce sont de prétendus libéraux qui vont resserrer l'étau sur les citoyens qu'ils prétendent défendre. Au lieu de balancer de bons mots politiciens sur les plateaux télévisés dominicaux, D. Reynders ferait mieux de se rappeler qu'il ne préside pas le parti socialiste. Il est vrai que la proximité des libéraux belges avec les rouges ne date pas d'aujourd'hui. Il n'est donc guère étonnant que le trotsko R. Miller rêve de perpétuer la coalition violette.

Par conséquent, il devrait être clair à chacun que, derrière les foucades sarkoziennes de Reynders, se dissimule le souci de donner des gages au parti-frère ennemi...

links to this post

Links to this post:

<\$BlogItemBacklinkCreate\$>

2 commentaires

Blogger Taz a écrit...
Miller le Rouge : "La puissance du CVP a plombé les francophones pendant des décennies, tué la Wallonie".

Le culot de ce type me surprendra toujours...
à 11:19 PM
 
Blogger Libertaryan a écrit...
Autre bonne nouvelle :

Police et inspection impôts vont collaborer plus étroitement (05/12/2006 10:34)

La police et les services d'inspection du fisc vont à nouveau collaborer plus étroitement dans la lutte contre la fraude fiscale dès le 1er janvier prochain, annonce mardi "De Tijd". Une cellule de police sera mise en place au niveau fédéral. Elle sera composée d'enquêteurs et de fonctionnaires des impôts qui vont s'attaquer ensemble à la fraude fiscale à un niveau important. Le gouvernement a contourné d'une manière pratique la Charte du contribuable de 1986. Au sein de la cellule opérationnelle, les fonctionnaires du fisc auront le titre d'officiers de la police judiciaire. Ils seront aussi repris sur la liste salariale de la police. Ils ne travailleront donc pas, au sens strict, en tant que fonctionnaires du fisc avec la police, ce qui est interdit par la Charte. (NLE)
à 11:59 AM
 

Enregistrer un commentaire

<< Retour à l'accueil